Coronavirus : En état de guerre, la France interdit les rassemblements de plus de 100 personnes

0
472

La France interdit désormais les rassemblements de plus de 100 personnes à cause de la propagation rapide du Coronavirus

La France est-elle en état de guerre contre le Coronavirus ? En tout cas, tout laisse à le croire. En effet, moins de 24 heures après l’allocution d’Emmanuel Macron prononcée ce jeudi soir, le pays est entré dans une nouvelle phase dans sa volonté d’éliminer le virus afin de surtout éviter de vivre le tragique scénario à l’Italienne.

Ainsi, ce lundi, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait annoncé l’interdiction des rassemblements de plus de 1000 personnes sur toute l’étendue du territoire. Seuls les manifestations, les concours ou le recours aux moyens de transport avaient été épargnés par cette interdiction.

« De 1.000 à 100 personnes »

Cinq jours plus tard, le gouvernement passe à la vitesse supérieure et réduit drastiquement le nombre de personnes dans les rassemblements  qui passe désormais de 1.000  à 100. C’est en tout cas ce qu’a fait savoir Edouard Philippe, Premier ministre, dans une interview accordée à TF1 ce vendredi dans l’après-midi.

« Nous allons faire passer cette limite aux rassemblements de 100 personnes », a déclaré le premier ministre. Et de s’expliquer : « l’idée, c’est encore une fois de faire en sorte que nous puissions ralentir la progression, la circulation du virus sur tout le territoire ». Edouard Philippe a fait savoir que l’arrêté sera signé « très rapidement ».

Cette mesure intervient moins de 24 heures après le discours très attendu de Macron sur le Coronavirus. Ce jeudi soir, le président de la République a pris des mesures très fortes, dont la  plus commentée a été la fermeture de tous les établissements scolaires pendant au moins 15 jours. Le gouvernement a aussi annoncé l’interdiction des expulsions locatives en raison du Coronavirus. L’Exécutif qui avait envisagé de reporter les élections municipales dont la tenue est prévue ce 15 mars a finalement décidé de les maintenir.