Coup de théâtre : des médecins attaquent en justice le gouverneur de Californie qui veut punir toute opinion anti-vaccin

Un groupe de médecins exerçant en Californie annonce avoir déposé une plainte contre Gavin Newsom, gouverneur de cet Etat américain qui a récemment signé une loi visant à punir tous les médecins qui propagent des “fausses informations” ou qui remettent en cause l’efficacité du vaccin Covid-19

Il fallait bien s’y attendre. La loi décrétée par l’Etat de Californie en octobre dernier pour punir les médecins qui remettent en cause le vaccin vient d’être attaquée en justice. Voulue par le gouverneur Gavin Newson, cette loi, très controversée, avait été signée le 1er octobre 2022.

Dans son travail d’investigation, Lecourrier-du-soir.com avait pu retrouver la loi intégrale publiée sur le site officiel du gouvernement californien à la date du 14 février 2022. On y lit : “la loi considérera que la désinformation sur le Covid est une ‘conduite non professionnelle’”.

En septembre dernier, notre média avait déjà appris du New York Times que si un médecin est puni pour avoir désinformé le grand public sur les vaccins, le Medical Board of California (Ordre des Médecins de Californie) sera appelé à le suspendre ou à lui retirer sa licence. Mais, comme l’on pouvait s’y attendre, des voix s’étaint déjà levées pour dénoncer une atteinte à la liberté d’expression.

Et ce 02 novembre, ce sont cinq (5) médecins membres l’organisation New Civil Liberties Alliance (NCLA) qui ont porté plainte contre le gouverneur Newson. L’annonce de cette nouvelle a été faite par l’organisation elle-même, dans un communiqué publié sur son site officiel.

Dans son communiqué, l’organisation à but non lucratif dénonce une violation du 1er Amendement des Etats-Unis qui garantit la liberté d’expression à tous les citoyens. Sur ce, NCLA est clair : “la loi non seulement interfère sur la libre communication entre le médecin et son patient, mais elle est déjà utilisée comme une arme pour intimider et punir les médecins qui sont en désaccord avec les versions communément admises”.

Le communiqué révèle un fait inédit : le harcèlement dont sont victimes des médecins californiens de la part de leurs propres collègues qui mettent la pression sur l’Ordre des Médecins de Californie pour leur retirer leur licence d’exercer leur métier. Une attitude que l’organisation NCLA interprète comme “une tentative évidente de priver ces médecins de parole”.

Ce 02 novembre, Jenin Younes, l’un des médecins ayant porté plainte contre le gouverneur de Californie, a partagé le communiqué sur son compte Twitter officiel.