Coup de théâtre pour Hidalgo : la dette de Paris a atteint les 7,7 milliards, soit une hausse de 600% en 20 ans

Une très mauvaise nouvelle pour Anne Hidalgo. A quelques mois d’une élection présidentielle très importante pour le Parti Socialiste (PS) qui joue sa survie, la maire de Paris qui a été désignée par les ténors de son parti comme candidate à la présidentielle est fragilisée par une nouvelle révélation qui risque de lui coûter très cher.

En effet, ces dernières heures, plusieurs médias en France ont révélé la dette colossale de la ville de Paris qui est estimée à 7,7 milliards d’euros, à en croire Capital.fr. D’après cette source qui cite un document du ministère de l’Economie, “la dette de la Ville de Paris atteignait le montant stratosphérique de 7,71 milliards d’euros au 1er janvier 2021, ce qui représente une augmentation de 867 millions d’euros par rapport à l’endettement évalué à 6,84 milliards d’euros, un an plus tôt.”

Capital fournit davantage de détails sur cette affaire qui éclate à un moment crucial pour Hidalgo. Ainsi, d’après la source, “cette dette a pourtant des conséquences bien réelles sur le portefeuille des Parisiens. Dans la Ville lumière, la dette par habitant s’élevait à 3.498 euros au 1er janvier, contre 3.097 euros un an auparavant. Ce qui représente une augmentation de 401 euros pour chaque Parisien. À titre de comparaison, l’addition est nettement moins salée à Marseille, où l’endettement s’élevait à 1,5 milliard d’euros fin 2020 (1.772 euros par habitant), ainsi qu’à Lyon (402 millions d’euros de dette, 769 euros par habitant).”

Après avoir consulté le document du ministère de l’Economie, Lecourrier-du-soir.com s’est rendu compte que la dette de la ville de Paris en 2021 est supérieure aux années précédentes. Ainsi, en 2018, la dette était estimée à 6,7 milliards d’euros contre 6,3 milliards d’euros en 2017 et 5,5 milliards d’euros en 2016.

Un hausse exponentielle qui inquiète et qui a été très largement reprise dans la presse ce 25 septembre. Parmi les médias qui en ont parlé, figure la chaîne BFMTV qui, après s’être penchée sur le sujet, nous a appris qu’en 20 ans, la dette de Paris a fait un bond de 600% et 13% en une seule année sous Anne Hidalgo.

“De fait, le niveau de l’endettement de la capitale est sans précédent. Et pour en prendre la mesure, il suffit de se pencher sur son évolution depuis le début du siècle. Fin 2001, l’année où Bertrand Delanoë a ravi la mairie à la droite, la dette de la ville se limitait à 1,09 milliard d’euros. A l’issue de ses deux mandats, elle avait progressé de 3 milliards. Et depuis l’arrivée au pouvoir d’Anne Hidalgo, le mouvement s’est amplifié puisqu’en six ans, la dette a augmenté en moyenne de 600 millions d’euros par an”, révèle la chaîne.