Coup de théâtre : près de 20 000 plaintes Covid déposées contre des ministres de Macron classées sans suite

D’après la Cour de Justice de la République, près de 20 000 plaintes visant des ministres d’Emmanuel Macron (dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire) ont été classées sans suite

Mauvaise nouvelle pour les milliers de citoyens français qui ont massivement déposé des plaintes contre des ministres du gouvernement Macron dénonçant la gestion de la pandémie à Coronavirus par les autorités sanitaires. Deux ans après le début de la crise sanitaire, une importante partie de ces plaintes ont finalement été classées sans suite par la justice française.

C’est du moins la révélation faite ce 24 janvier par plusieurs médias en France, dont France TV Info. En effet, à en croire cette source, près de 20 000 plaintes ont été classées sans suite. “La commission des requêtes de la Cour de justice de la République (CJR) a classé sans suite 19 685 plaintes contre Jean Castex, Olivier Véran, Jean-Michel Blanquer ou Jean-Baptiste Djebbari, annonce le procureur général près la Cour de cassation, lundi 24 janvier”, note la source.

Ce 24 janvier, l’information a été confirmée par France Bleu qui, citant la Cour de Justice de la République (CJR), indique que “les faits dénoncés […] ne sont pas de nature à caractériser un délit”. Parmi les ministres visées par les plaintes, figurent : Olivier Véran, actuel ministre de la Santé, Agnès Buzyn , ancienne ministre de la Santé, Jean Castex, premier ministre… mais aussi d’ex ministres du gouvernement dont Edouard Philippe.

Il convient de préciser que les plaintes contre les membres du gouvernement d’Emmanuel Macron se sont accrues ces derniers mois. Ainsi, en septembre dernier, invité sur RTL, François Molins, procureur général près de la Cour de Cassation, faisait état de 14 500 plaintes.