Coup de tonnerre en Espagne : le gouvernement des Baléares avoue que 16 personnes ont été tuées par le vaccin

Accablées par la justice, les autorités sanitaires des Iles Baléares en Espagne finissent par reconnaître que 16 personnes sont mortes des effets secondaires du vaccin contre le Covid

La justice des Iles Baléares met la pression sur les autorités sanitaires. En effet, après avoir exigé, il y a un mois, de l’Etat espagnol qu’il dévoile tous les contrats de vaccin signés avec les laboratoires, le tribunal suprême des Iles Baléares est en train de traiter une plainte déposée par 549 habitants de cette île espagnole qui exigent que leur gouvernement autonome (local) rende des comptes pour avoir imposé, entre fin 2021 et début 2022, le Pass Sanitaire dans des événements sportifs.

C’est en tout cas l’information relayée ce 06 septembre par le média espagnol, Cope.es. A en croire cette source, la mesure qui avait été imposée par le gouvernement autonome des Iles Baléares s’appliquait aussi bien aux joueurs qu’aux spectateurs et que toute personne âgée de 12 ans ne pouvait pas accéder à un événement sportif sans son Pass Sanitaire. Une mesure qui a exaspéré des résidents de cette communauté autonome qui ont saisi la justice.

Ainsi, contactée par les 549 habitants de la ville, l’association Liberum, qui s’est chargée du dossier, avait déposé une plainte contre le gouvernement, exigeant que l’Etat espagnol rende publics, dans un délai de 10 jours, tous les contrats signés avec les labos et qu’il fournisse toutes les données concernant les personnes contaminées ou mortes de Covid ou des effets secondaires du vaccin. Cette plainte avait été relayée par Lecourrier-du-soir.com début août.

Un mois plus tard, les choses bougent. Si l’Etat espagnol a catégoriquement refusé de dévoiler toute information concernant la signature des contrats signés avec les labos (en raison des clauses de confidentialité), les plaignants peuvent se consoler d’avoir obtenu des autorités sanitaires compétentes des informations sur la campagne de vaccination contre le Covid.

Et les chiffres parlent d’eux-mêmes. En effet, d’après le média Cope qui dit avoir eu accès aux données fournies par les autorités, entre le 27 décembre 2020 et le 08 août 2022, 16 personnes vaccinées, dans les Iles Baléares, ont perdu la vie suite aux effets secondaires du vaccin. Il s’agit de 11 personnes âgées de 65 ans, de 4 adultes et d’un fœtus de 4 semaines.

Sur le nombre de personnes mortes entre le 01 novembre 2021 et le 14 février 2022, les autorités sanitaires baléares apportent des réponses : il s’agit de 111 personnes non vaccinées et de 214 personnes vaccinées. Dans les Ehpad, pour la même période, 31 personnes non vaccinées y ont perdu la vie et chez les vaccinés (dans les Ehpad), il y a eu 224 morts. Concernant les effets secondaires du vaccin, 3 671 cas ont été enregistrés par les autorités sanitaires.

Ces données risquent d’embarrasser les autorités sanitaires baléares car elles confirment que l’introduction du Pass Sanitaire, dans cette communauté autonome espagnole à la fin de l’année 2021, était insensée en ce qu’elle ne pouvait pas efficacement lutter contre la pandémie à Coronavirus.

Pour plus d’informations, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous

SHARE
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé en Médias Internationaux à Paris, en Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et en Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Il est aussi auteur du livre : "Covid-19 ; le monde d'après sera une dictature". Contact : cheikhdieng05@gmail.com