Covid-19 au Chili : une amende de 3 500 dollars infligée au président de la République pour non-port de masque en public

0
400

Le président chilien, Sébastian Pinera, a écopé d’une amende de 3 500 dollars pour n’avoir pas porté le masque en public

En pleine crise sanitaire, le Chili qui a traversé il y a une année une vive crise politique veut redorer son blason. Et pour ce faire, les autorités sanitaires veulent infliger au président Sébastian Pinera une punition très sévère pour avoir enfreint les règles mises en place dans la lutte contre la propagation du Covid-19.

En effet, tout a commencé il y a deux semaines lorsque le président chilien se promenait dans une plage de Cachagua, ville chilienne. Lors de cette promenade, un détail n’avait pas échappé aux citoyens du pays : le président Pinera ne portait pas de masque et prenait des selfies. Une plainte avait alors immédiatement été déposée contre lui.

“Il est fondamental que les leaders montrent l’exemple”

Ce 18 décembre, la sentence est tombée. Le président chilien, qui a pourtant présenté ses excuses publiques, n’a pas échappé à la justice de son pays qui lui inflige une amende de 3 500 dollars pour non-respect des mesures sanitaires, comme le révèle le média sud-américain, ElComercia.com.  L’amende de 2,5 millions de pesos (3 500 dollars) a été notifiée au président par communiqué de presse.

Samedi, à l’annonce de l’amende infligée à la plus haute autorité du pays, les réactions ont été nombreuses sur Twitter. Pour beaucoup, cette punition est exemplaire. “Bien fait, il ne doit y avoir des exceptions. Et il est fondamental que les leaders montrent l’exemple”, s’est réjoui le journaliste Pascal BeltranDelrio.