Covid-19 en Afrique : le gouvernement du Burundi expulse le représentant de l’OMS et toute son équipe

0
472

Le gouvernement du Burundi vient d’expulser le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et trois de ses collaborateurs à seulement cinq jours des élections présidentielles qui doivent se tenir le 20 mai prochain

Rien ne va plus entre le Burundi et l’Organisation Mondiale de la Santé. Le gouvernement burundais a en effet ordonné ce 13 mai l’expulsion de quatre experts que le Burundi déclare « persona non grata ». Le gouvernement a annoncé la nouvelle dans une note rédigée par le ministère des Affaires étrangères.

Dans cette note, on pouvait y lire : « le ministère des Affaires étrangères de la République du Burundi présente ses compliments au Bureau de la Représentation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique et, consécutivement à sa note verbale 204.16-417-MAE-2020 du 12 mai 2020, a l’honneur de porter à sa connaissance que les personnes dont les noms repris ci-après sont déclarées « persona non grata », et que par conséquent, elles doivent quitter le territoire du Burundi avant le 15 mai 2020 ».

« L’ONU demande des explications »

Dans la note publiée par le média burundais, Iwacu-Burundi.org, les quatre noms cités ont été : Walter Kazadi Mulombo, docteur et représentant de l’OMS au Burundi et trois experts que sont le professeur, Tarzy Danie, le docteur Ruhana Mirindi Bisimwa et Jean-Pierre Mulunda Nkata,

Pour le moment, les motifs de l’expulsion du représentant de l’OMS ne sont pas encore précisés. Cependant, aussitôt informée, l’Organisation des Nations-Unies (ONU) a réagi exigeant des autorités burundaises des explications. « Nous sommes en communication avec le gouvernement du Burundi afin de clarifier et de comprendre les raisons derrière la décision prise. Entre-temps, nous travaillons avec l’ONU pour organiser le départ des experts », a fait savoir la directrice régionale de l’ONU pour l’Afrique.

Lecourrier-du-soir.com a joint le ministère burundais des Affaires étrangères par mail ce vendredi 15 mai. Notre rédaction suit cette affaire de près et vous tiendra informés dès qu’elle en saura un peu plus.