Covid-19 en France : les amendes ont rapporté à l’Etat plus de 1 400 000 euros ce week-end de Pâques

0
406

Le ministre de l’Intérieur de la France, Gérald Darmanin, a confirmé ce 6 avril, lors de son passage sur Europe 1, que 10 500 verbalisations ont été menées ce week-end pascal. Sachant qu’une amende est fixée à 135 euros, on peut en déduire que l’Etat a touché 1 417 500 euros

Les amendes infligées aux citoyens ne respectant pas les mesures du confinement ne cessent de grimper en France, et plus particulièrement durant ce week-end pascal qui a été une énorme occasion saisie par de nombreux citoyens pour se réunir en familles ou entre amis.

Mais, dans un contexte de crise sanitaire où l’Etat ne rigole plus sur les mesures qu’il a mises en place pour limiter au maximum les interactions entre citoyens, il est évident que des mesures de dissuasion ont été prévues pour punir le plus grand de réfractaires. Et les amendes ont été très salées.

“103 000 contrôles et 10 500 verbalisations”

C’est du moins l’information qui nous est parvenue du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, dans une interview qu’il a accordée à Europe 1 ce mardi. “Il y a eu plus de 100 000 contrôles. 103 000 contrôles ce week-end pascal, avec 10 500 verbalisations, essentiellement pour non-respect du couvre-feu après 19 heures”, a-t-il précisé.

Et d’ajouter : “c’était une consigne que j’avais donnée aux policiers et aux gendarmes pour les regroupements de plus de 6 personnes. (…)”.  Le ministre n’a pas oublié d’évoquer les manifs à Marseille. Sur ce, il dira : “il y a eu des comparutions immédiates et des personnes condamnées à Marseille et par ailleurs, on continue l’enquête pour retrouver les organisateurs de cette manifestation”.

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois que les amendes rapportent gros à l’Etat. En effet, en février dernier, rien que pour la journée du 20 février, plus de 620 000 euros ont été collectées dans des PV infligés à des citoyens pour avoir enfreint les règles du confinement.

En effet, d’après plusieurs sources dont 20minutes.fr, 4 593 verbalisations avaient été effectuées en France le 20 février. Sachant l’amende pour non-respect du couvre-feu s’élève à 135 euros, on peut en déduire que l’Etat a encaissé rien que pour la journée du samedi 620 055 euros, une somme colossale.