Covid-19 : la France approuve à demi-mot l’idée d’un passeport vaccinal obligatoire au sein de l’UE

Le gouvernement français, par le truchement de son porte-parole, se dit favorable à un contrôle sanitaire au niveau des frontières, ce qui revient à dire que l’idée d’un passeport vaccinal que prépare l’Union Européenne est approuvée par Macron

La France entrouvre la porte d’un passeport vaccinal. Si jusqu’ici l’idée émerge timidement, le gouvernement d’Emmanuel Macron ne veut surtout pas s’y prononcer étant donné son caractère très sensible. Alors que le débat se pose désormais au niveau de l’Union Européenne, la France, sans le dire, estime qu’un contrôle sanitaire au niveau des frontières de l’Europe est nécessaire.

En effet, ce 20 janvier, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, s’est prononcé sur ce sujet. “Depuis le début de cette épidémie, nous avons pris des mesures pour assurer des contrôles à nos frontières”, a-t-il aussi souligné en rappelant que “les frontières extérieures à l’Union européenne avec la France sont fermées depuis le mois de mars 2020“.

Et d’ajouter : “celles et ceux qui peuvent rejoindre notre pays venant de pays extérieurs à l’Union européenne sont des ressortissants français pour la quasi-totalité d’entre eux, et ils doivent réaliser un test PCR négatif avant d’embarquer vers la France, et s’engager à observer un isolement de sept jours“.

“L’Espagne est favorable au passeport vaccinal”

Les propos du porte-parole du gouvernement sont prononcés au moment où l’idée d’instaurer un passeport vaccinal est prise très au sérieux par les dirigeants européens. D’ailleurs, l’Espagne se dit favorable à une telle idée. “C’est une bonne nouvelle qui démontre un engagement multinational. Il (le passeport vaccinal) pourrait contribuer à restaurer la mobilité au niveau européen”, s’est réjoui Reyes Maroto, ministre espagnol de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme.

En France, la presse avait révélé, il y a moins d’une semaine, la réticence de l’Etat par rapport à une telle mesure qui est loin de faire l’unanimité. Cependant, il est presque certain que le passeport vaccinal sera rendu obligatoire dans un futur proche. D’ailleurs, Microsoft et d’autres géants de la technologie sont à pied d’œuvre pour mettre en place un passeport numérique qui sera exigé à tout citoyen désirant voyager en avion.

La France ne veut pas se mouiller sur un sujet aussi sensible. Toutefois, la déclaration du porte-parole du gouvernement laisse entendre que l’Exécutif sera favorable au passeport vaccinal une fois qu’il sera imposé par l’Union Européenne.