L’Arabie Saoudite injecte 3 mille milliards de dollars dans son secteur privé pour ne plus dépendre du pétrole

L’Arabie Saoudite vient d’annoncer un programme de 3,2 mille milliards de dollars pour relancer l’activité privée afin de ne plus dépendre uniquement du pétrole 

Face à la sévérité de la crise sanitaire qui a plongé les économies des pays occidentaux en récession, l’Arabie Saoudite veut très vite diversifier son économie afin de ne plus dépendre seulement du pétrole. Pour ce faire, le royaume ne lésine pas sur les moyens pour faire face aux défis qui s’annoncent.

En effet, d’après le média saoudien, Arab News, Riyad vient de lancer un programme de 12 mille milliards de Riyals (soit 3,2 mille milliards de dollars) pour relancer le secteur privé. Toujours selon la même source, le secteur privé recevra une aide de 5 mille milliards de Riyals entre 2021 et 2030.

“Un investissement à long terme dans l’avenir et la prospérité du royaume”

Annonçant ce plan très ambitieux, le prince héritier, Mohamed Ben Salman, dira : “la création d’un secteur privé vibrant et prospère est l’une des priorités nationales du royaume et c’est pour cela que nous inaugurons aujourd’hui une ère nouvelle et plus puissante en termes de coopération et de partenariat entre le gouvernement et le secteur privé”.

Et d’ajouter : “le nouveau programme aidera le secteur privé à créer des centaines d’emplois et boostera la contribution du secteur privé au PIB à environ 65% d’ici la fin de la décennie. Il s’agit d’un investissement à long terme dans l’avenir et la prospérité du royaume”.

Ce programme intervient plus de sept mois après la décision de Riyad d’injecter 13 milliards de dollars dans son système financier. Le but était surtout d’éviter une perte de liquidité. “Nous surveillons les niveaux de liquidité chaque semaine depuis le début de la pandémie. Nous nous préoccupons à la fois des indices de liquidité et de la qualité des dettes”, avait d’ailleurs réagi Ahmed Alkholifey, gouverneur de la SAMA, Autorité Monétaire de l’Arabie Saoudite (SAMA, en anglais)