Covid-19 : le gouvernement espagnol refuse de rendre la vaccination obligatoire aux soignants

L’Espagne reste, en tout cas pour le moment, le seul pays européen qui refuse de rendre la vaccination obligatoire aux soignants, contrairement à ses voisins

L’Espagne prend le contre-pied de ses voisins européens qui ont rendu la vaccination obligatoire aux soignants. En tout cas, contrairement aux Etats-Unis, à la France, à l’Italie et à l’Allemagne, Madrid refuse (pour le moment) de rendre la vaccination obligatoire aux personnels soignants.

C’est du moins l’information qui nous est parvenue ces derniers jours de plusieurs médias dont Huffington Post. D’après cette source, le gouvernement espagnol justifie sa décision par le fait qu’en Espagne, ce n’est pas obligatoire et qu’une telle mesure entrerait en conflit avec les stratégies mises en places par les communautés autonomes (régions).

Cependant, d’après la même source, le ministère de la Santé travaille sur la mise en place de mesures spécifiques destinées à ce secteur. Parmi les mesures envisagées, il y aurait : la vaccination pour les soignants qui le souhaiteraient ou le changement de poste pour éviter que certains soignants soient en contact avec les patients dans les Ehpad.

“60% de la population espagnole a pris deux doses”

Il convient de rappeler que l’Espagne reste l’un des rares pays membre de l’UE où les soignants ne sont toujours pas soumis à la vaccination obligatoire malgré le taux assez élevé de contamination. Cela est peut-être dû au fort taux de vaccination enregistré dans ce pays. En effet, 60% de la population espagnole a déjà pris deux doses.

Pour rappel, la France, l’Italie et le Royaume-Uni ont rendu la vaccination obligatoire aux soignants. Pour ce qui est de la France, les soignants sont priés de se faire vacciner avant le 15 septembre. Celles et ceux qui refusent de se plier à cette règle risquent de perdre leurs emplois et de voir leurs salaires suspendus.