Covid-19 : le Portugal n’exclut pas de rendre le vaccin obligatoire pour tous les citoyens

0
563

Le gouvernement portugais n’exclut pas l’hypothèse que le vaccin Covid-19 soit rendu obligatoire à tous les citoyens du pays, même si, pour le moment, la décision n’est pas encore prise

Le Portugal n’écarte pas l’hypothèse de rendre le vaccin contre le Coronavirus obligatoire à tous les citoyens du pays une fois qu’il sera disponible. C’est en tout cas ce qu’a fait savoir, il y a quelques jours, Graça Freitas, directrice générale de la Santé lors d’une conférence de presse.

“La loi portugaise permet que l’on rende un vaccin obligatoire pour des questions de santé publique”, a-t-elle déclaré, ajoutant que le Portugal se focalisera sur deux groupes prioritaires dont les plus vulnérables. Graça Freitas a toutefois précisé que la décision de rendre le vaccin obligatoire n’a pas encore été prise par les autorités.

“Je ne peux pas vous répondre”

Sur cette question précise, la directrice générale de la Santé estime qu’une décision devra être prise (sur si le vaccin sera obligatoire ou pas) en se basant sur “une analyse profonde de la société et non pas seulement sur le secteur de la santé”. Lors de la conférence de presse, Graça Freitas a fait savoir que son pays recevra 6,9 millions de doses de vaccins anti-Covid-19.

Il convient de rappeler que la question d’une vaccination imposée à la population se pose de plus en plus et ce dans tous les pays. En France, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a eu à réagir à cette rumeur. “Je ne peux pas vous répondre”, avait-il déclaré lors d’un point de presse, ajoutant qu’il “n”avait pas les clés pour répondre à cette question”.

Rappelons qu’il y a moins d’une semaine, Scott Morrisson, premier ministre australien, avait défrayé la chronique en défendant un vaccin obligatoire. Il finira par faire marche arrière. Il convient de rappeler également qu’en Espagne, il y a un mois, la présidente de la communauté autonome de Madrid, Isabel Diaz-Ayuso, avait annoncé la mise en place d’un “carnet Covid-19” obligatoire pour toute personne désirant travailler dans la capitale espagnole. Face à la polémique, elle avait fini par se rétracter, disant que ce fut un simple projet.