Covid-19 : l’OMS prévient le monde : “même avec le vaccin, il n’y aura pas d’immunité collective en 2021”

0
151

L’une des plus grandes scientifiques de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a clairement fait savoir ce 11 janvier en marge d’une conférence qui s’est tenue à Genève qu’il n’y aura pas d’immunité collective en 2021

Une douche froide. Alors que plusieurs gouvernements du monde rassurent leur population en leur faisant croire que la vaccination est le meilleur moyen de reprendre une vie normale dans un futur proche, l’Organisation Mondiale de la Santé vient d’affirmer le contraire. En tout cas, pour l’institution internationale, la reprise de nos libertés ne se fera pas cette année 2021.

En effet, lors d’une conférence qui s’est déroulée à Genève et relayée par plusieurs médias ce 11 janvier, Soumya Swaminathan, haute fonctionnaire de l’OMS, a été claire. “Nous n’allons pas obtenir une immunité collective en 2021”, a-t-elle précisé, ajoutant que si cette hypothèse venait à se produire dans quelques pays, cela ne suffirait pas à protéger le reste du monde.

“Cette pandémie ne sera pas la dernière”

Les propos de l’une des plus grandes scientifiques que compte l’Organisation Mondiale de la Santé sont prononcés quatre mois après ceux de Tedros Ghebreyesus, directeur de l’OMS qui en septembre dernier avait prévenu le monde entier que cette pandémie ne sera pas la dernière.

“Celle-ci ne sera pas la dernière pandémie. L’Histoire nous apprend que les pandémies font partie de la vie”, avait-il déclaré. Et d’ajouter : “mais, quand la prochaine pandémie viendra, le monde doit se tenir prêt, plus prêt qu’il ne l’a été cette fois-ci. Ces dernières années, plusieurs pays ont fait des avancées importantes dans le domaine de la médecine. Mais, beaucoup d’entre eux ont négligé leur système sanitaire qui est la base pour toute réponse aux pandémies”.

Il convient de souligner que la question de l’immunité collective divise profondément les scientifiques. En effet, pour beaucoup, il faut qu’une partie de la population soit vaccinée pour y arriver. C’est notamment le cas d’Anthony Fauci, célèbre virologue américain qui estime que pour qu’une immunité collective puisse être efficace, il faut que 90% de la population américaine soit immunisée.