Covid-19 ou Dictature Sanitaire? : l’Académie de Médecine recommande de ne plus parler dans le métro

0
282

Dans un communiqué publié ce 22 janvier, l’Académie de Médecine préconise de ne plus parler dans les transports publics, notamment dans le métro

Il ne manquait plus que cela! Après avoir interdit les masques en tissu et imposer le port du masque dans le transport public sous peine d’amende, les citoyens sont désormais privés de parole au nom de la pandémie à Coronavirus qui a déjà ôté la vie à plus de 60 000 personnes en France.

La nouvelle mesure, annoncée ces dernières heures, risque de faire parler. En effet, l’Académie de Médecine vient de surprendre par une recommandation qui sera difficilement suivie par les citoyens qu’ils conseillent de ne plus parler lorsqu’ils se trouvent dans le transport public.

Les recommandations de l’Académie de Médecine ont été faites dans un communiqué publié ce 22 janvier et intégralement lu par Lecourrier-du-soir.com. En effet, dans ledit communiqué, on pouvait lire : ” Consciente de la menace que représente la diffusion de variants plus contagieux dans la population, l’Académie nationale de médecine recommande de ne pas modifier les gestes barrière tels qu’ils ont été définis et améliorés depuis plusieurs mois, mais de répéter qu’ils sont plus que jamais nécessaires et de rappeler les bons comportements : 1) le masque facial doit être porté en permanence dans l’espace public, même quand la distanciation physique devient supérieure à 1 mètre ; 2) il doit couvrir la bouche et le nez et doit être changé au bout de 4 heures ou lorsqu’il devient humide ; 3) l’état des masques en tissu doit être contrôlé après chaque lavage avec détergent, toute trace de détérioration devant entraîner leur élimination ; 4) le port obligatoire du masque dans les transports en commun, où la distanciation physique ne peut être respectée, doit s’accompagner d’une précaution très simple : éviter de parler et de téléphoner.”

La recommandation n’a pas manqué de susciter la réaction des internautes qui l’ont trouvée quelque peu étrange.