Covid aux Etats-Unis : 206 soldats viennent d’être virés de l’armée pour avoir refusé de se faire vacciner

Aux Etats-Unis, 206 militaires appartenant au corps des Marines ont été virés de l’armée pour refus de se faire vacciner contre le Covid

Aux Etats-Unis, les militaires anti-vax vivent l’enfer. En tout cas, depuis que l’administration Biden a autorisé les entreprises à rendre la vaccination obligatoire, plusieurs salariés qui ont refusé le vaccin ont été virés. Et désormais, c’est au tour de l’armée de nettoyer de ses rangs tous les soldats qui refusent d’être immunisés. Et le corps des Marines risque de payer le plus lourd tribut.

C’est du moins l’information que notre média a obtenue ce 30 décembre de plusieurs sources fiables dont The Hill. D’après ce média qui cite le capitaine Andrew Wood lequel a transmis un mail à sa hiérarchie, plus de 200 soldats appartenant au corps des Marines ont déjà été libérés (limogés).

L’information a été confirmée ce 30 décembre par le média MarineCorpsTimes.com qui indique que le délai fixé pour le corps des Marines pour se vacciner a expiré mardi dernier. A en croire la source, les marines en service avaient jusqu’au 28 novembre pour se vacciner tandis que les réservistes bénéficiaient d’un délai dont la date butoir était fixée pour au 28 décembre. A ce jour, 206 marines ont ainsi été limogés.

D’après The Hill, l’obligation vaccinale dans l’armée américaine a été imposée par Lloyd Austin, actuel secrétaire à la Défense. Cependant, la décision est tout de même loin de faire l’unanimité au sein de l’armée où certains soldats dénoncent ouvertement une “purge politique”.