Covid en France : l’Etat met 2 000 euros sur la table pour racheter les vacances des soignants

Pour éviter un effondrement de l’hôpital durant la semaine des vacances, l’Etat propose de racheter les vacances des soignants pour un montant de 2 000 euros. C’est ce qu’a révélé ce 13 décembre Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) 

Face à la hausse exponentielle de cas de Covid en France, le gouvernement ne lésine plus sur les moyens pour éviter, à tout prix, un effondrement de l’hôpital, quitte à proposer des récompenses très alléchantes aux personnels soignants afin qu’ils décalent leurs vacances de Noël.

Telle est la révélation faite ce 13 décembre par Martin Hirsch, directeur général de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), lors de son passage sur RTL. D’après Hirsch, un montant de 2 000 euros est proposée aux personnels qui acceptent de ne pas partir en vacances.

Répondant à l’épineuse question des fermetures de lits, il dira : “on propose à une infirmière : ‘on ne va pas vous forcer. Si vous pensez qu’il faut que vous preniez la semaine de vacances, vous allez prendre la semaine de vacances. En revanche, on peut vous proposer si vous êtes d’accord pour la décaler de vous la racheter : 10 jours 2 000 euros'”.

Face à l’énorme surprise de la journaliste, Martin Hirsch tente de calmer la situation. “Ce n’est pas la première fois. Cela fait deux ans qu’on fait cela, on réactive ce genre de choses”, tempère-t-il, tout en refusant d’admettre l’idée que l’hôpital est au bord de l’effondrement.

Ci-dessous l’émission intégrale sur RTL