Covid et privation de libertés : la Slovaquie annonce le confinement de ses citoyens non-vaccinés

A l’instar de l’Autriche et de l’Allemagne, la Slovaquie a, elle aussi, annoncé sa volonté de confiner les non-vaccinés afin de juguler le nombre de cas en hausse dans ce pays ces dernières heures

Les non-vaccinés risquent de payer très cher les nouvelles vagues de Covid qui secouent le monde, notamment en Occident. Terrorisés, les gouvernants veulent leur rendre la vie dure, considérant que c’est le seul moyen de juguler la propagation du virus sur leur sol.

Pour y arriver, c’est simple : ils isolent les non-vaccinés en leur privant de leurs libertés les plus élémentaires. C’est ce qui se passe en ce moment en Autriche où les non-vaccinés sont interdits de se rendre dans des bars, restos, salles de sport, salon de coiffure ou lieux de loisirs. Cette même stratégie, appliquée aussi à Berlin, commence à gagner des adeptes.

En effet, ces dernières heures, plusieurs médias en Occident ont révélé la décision du gouvernement slovaque de confiner les non-vaccinés. Selon le média américain US News, l’annonce de confiner les personnes qui refusent de se faire vacciner a été faite par Eduard Heger, premier ministre de la Slovaquie lors d’une conférence de presse.

“Les mesures seront durcies si la situation ne s’améliore pas”

L’information a été confirmée par le média slovaque, Spectator.sme.zk. A en croire cette source, le conseil scientifique se réunira ce jeudi 18 novembre pour évoquer les strictes mesures sanitaires qu’il compte mettre en place. Si elles sont approuvées, ces mesures entreront en vigueur pour une durée de trois semaines.

D’après ce média, une fois que lesdites mesures seront appliquées, les non-vaccinés seront interdits de se rendre à leur lieu de travail car le Pass Sanitaire y sera obligatoire. Ils seront interdits de participer à des grands événements, d’entrer dans des salles de sports, lieux de loisirs, restos et bars. Le premier ministre slovaque a menacé de rendre les mesures plus strictes si la situation ne s’améliore pas.