Covid : la Russie enregistre 669 nouveaux morts, mais Poutine persiste et signe : “pas de vaccination obligatoire”

Malgré les 669 nouveaux décès enregistrés ce mercredi 30 juin, Vladimir Poutine, président de la Russie, refuse catégoriquement (en tout pour l’instant) de rendre la vaccination obligatoire pour ses citoyens

Si la question de la vaccination obligatoire des citoyens contre le Covid-19 est sur la table dans de nombreux pays occidentaux, en Russie, Vladimir Poutine, président du pays, ne veut surtout pas que les Russes soient obligés à recourir à l’immunisation contre leur gré. Il s’y oppose fermement.

C’est en tout cas ce qu’il a réitéré ce mercredi 30 juin lors d’une séance Questions/Réponses face à la presse russe. Sur cette question très sensible, sa réponse est sans ambages. “J’ai une fois dit, si vous vous rappelez, que je ne suis pas favorable à la vaccination obligatoire et je continue d’adhérer au même point de vue”, a-t-il déclaré.

“La vaccination obligatoire est déjà en vigueur aux USA et en Grande-Bretagne”

En effet, le 26 mai dernier, lors d’une visio-conférence, l’homme fort de Moscou avait été interpelé sur la question. Sa réponse était celle-ci : “A mon avis, c’est contreproductif et inutile de rendre obligatoire la vaccination”. Pour le président russe, cité par l’agence de presse Tass, les gens doivent se faire vacciner lorsqu’ils jugeront que c’est nécessaire pour leur santé.

Cette question contraste avec celle prônée par plusieurs Etats du monde. Aux Etats-Unis, par exemple, les entreprises ont été autorisées à rendre le vaccin obligatoire pour leurs salariés. En Grande-Bretagne, le gouvernement Johnson rend la vaccination obligatoire pour les soignants et en France, la menace d’une vaccination obligatoire est sur la table. D’ailleurs, ce 29 juin, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a fait part de sa volonté de voir le CNIL autoriser les médecins à avoir la liste de leurs patients non vaccinés.