Covid : la Russie rejette le Pass Sanitaire, devenu obligatoire pour entrer au siège de l’ONU

L’ambassadeur russe auprès des Nations-Unies, Vassily Nebenza, a manifesté, dans une lettre adressée au secrétaire-générale de l’ONU, son profond désaccord à l’idée que seules les personnes munies d’une preuve de vaccination doivent être autorisées à avoir accès à la salle où se tiennent les réunions de l’Assemblée Générale

Le Pass Sanitaire, devenu obligatoire pour assister à un débat au siège de l’ONU, ne passe pas. La décision exaspère l’Etat russe dont l’ambassadeur auprès des Nations-Unies, Vassily Nebenza, s’y est formellement opposé à travers une lettre adressée aux autorités de l’institution.

C’est en tout cas l’information que l’agence de presse russe Tass nous a apprise ce 16 septembre. En effet, d’après ce média, dans sa lettre, l’ambassadeur russe n’a pas été tendre envers Abdoullah Shahid, président de l’Assemblée Générale des Nations-Unies. C’est ce dernier qui a notifié les diplomates que l’accès aux salles de l’ONU est désormais exclusivement réservée aux diplomates vaccinés.

“Une violation”

“Nous rejetons formellement l’idée que seules les personnes munies d’une preuve de vaccination sont autorisées à accéder à la salle où se tiennent les réunions de l’Assemblée Générale”, déplore le diplomate. Selon Tass qui a consulté la lettre, Vassily Nebenza dénonce une décision qui, selon lui, viole la charte de l’ONU, car ne prenant en compte les droits des personnes exemptées de vaccination pour raison médicale ou qui ont été immunisées par des vaccins qui ne sont pas encore reconnus par le CDC (Centrer for Disease Control).

Selon Tass, la décision répond à une mesure sanitaire décrétée par l’Etat de New York (où se trouve le siège de l’ONU) et qui exige que des personnes qui participent à des réunions à huis-clos soient obligatoirement munies d’un Pass Sanitaire.