Crise au Venezuela : Trump demande à la Russie de quitter ce pays, la Russie refuse totalement

0
184

Le président américain, Donald Trump, a demandé ce mercredi 27 mars à la Russie de retirer ses experts militaires du Venezuela. La Russie refuse catégoriquement et assure que ses militaires resteront dans ce pays tant que le gouvernement de Nicolas Maduro aura besoin d’eux

Trump défie Moscou ouvertement. Ce mercredi, le président américain, qui a reçu une délégation venue du Venezuela avec à sa tête Fabiana Rosales, la femme de l’opposant Juan Guaido, a évoqué la présence d’une partie de l’armée russe dans ce pays qui traverse une grave crise politique.

Sur la question de la présence russe au Venezuela, la réponse de Trump est claire et précise. « La Russie doit quitter », a martelé le président qui n’exclut pas une intervention militaire. « Toutes les options sont ouvertes », a menacé Donald Trump. Dans son discours, il a fustigé le laxisme des précédentes administrations américaines sur le dossier du Venezuela.

« Nous sommes avec le Venezuela »

Face à la presse, le président des Etats-Unis a réitéré son soutien au peuple vénézuélien. « Nous sommes avec le Venezuela, nous sommes avec le peuple du Venezuela. Nous sommes avec vous à 100%, les choses vont bien se passer et ça marche toujours », assure-t-il.

Il convient de rappeler que les propos de Trump sur la Russie est une réponse à la présence d’experts militaires russes annoncée dans la presse ce mardi et confirmée par la presse vénézuélienne. Pour l’heure, la Russie refuse de faire un quelconque lien entre la présence de ses troupes et la situation politique au Venezuela. Elle parle plutôt de coopération entre les deux pays.

« Tant que le gouvernement du Venezuela aura besoin d’eux »

Il est important de souligner que les Etats-Unis, par la voix de Mike Pompeo, secrétaire d’Etat, entendent tenir tête à la Russie. « Les Etats-Unis et les pays régionaux ne resteront pas les bras croisés tandis que la Russie exacerbe les tensions au Venezuela », a fait savoir Mike Pompeo dans une interview accordée à l’agence AFP.

Ce jeudi, la Russie n’a pas tardé à réagir aux menaces proférées par Washington. En effet, Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a clairement prévenu l’Occident que les experts militaires russes resteront au Venezuela tandis que le gouvernement de ce pays le voudra. « Combien de temps ? Le temps que le gouvernement du Venezuela aura besoin d’eux. Tout ceci se fait selon des accords bilatéraux », a-t-elle indiqué.