Présidentielle en Côte d’Ivoire : Macron félicite Ouattara et légitime un 3ème mandat anti-constitutionnel

0
156

Emmanuel Macron félicite Alassane Ouattara pour sa victoire très contestée lors de la présidentielle du 31 octobre 2020 et légitime ainsi un troisième mandat anticonstitutionnel qui divise profondément la Côte d’Ivoire

Emmanuel Macron légitime le troisième mandat très contesté du président Alassane Dramane Ouattara. En effet, de source proche, le président français a félicité son homologue ivoirien deux semaines après la présidentielle ivoirienne qui s’est tenue le 31 octobre.

Dans un message adressé au président ivoirien, Emmanuel Macron écrit : “à la suite de la confirmation constitutionnelle de votre réélection, je tenais à vous féliciter et vous transmettre ainsi qu’au peuple ivoirien tous mes vœux de succès”. Le président français a également tenu à féliciter son homologue ivoirien d’avoir tendu la main à l’opposition dans le cadre d’un dialogue national.

Sur ce, Macron dira : “au regard des violences et des tensions qui ont ressurgi à l’occasion de ce scrutin, le dialogue que vous avez initié le 11 avec le président Henri Konan Bédié (principal opposant) est porteur d’espoir”. Ce message de soutien adressé à Alassane Ouattara par Paris est un coup dur pour l’opposition.

“Une victoire toujours contestée”

En effet, au lendemain du scrutin, l’opposition ivoirienne avait annoncé avoir formé un gouvernement parallèle. Un gouvernement parallèle qui avait suscité une vive inquiétude chez les spécialistes politiques qui craignaient que la Côte d’Ivoire ne revive les heures les plus sombres de son Histoire lorsqu’en 2010, Ouattara et ses électeurs avaient rejeté la légitimité de Laurent Gbagbo.

Il faut dire que les tensions restent vives en Côte d’Ivoire où l’opposition rejette en bloc la victoire d’Alassane Ouattara accrédité de 94,27% des voix dès le premier tour. Affi Nguessan, l’un des chefs de l’opposition, est en prison et ses soutiens réclament sa libération immédiate. Pendant ce temps, Ouattara a les coudées franches pour dérouler son nouvel agenda politique, car en Afrique francophone, quand un chef de l’Etat a le soutien de la France, il peut s’éterniser au pouvoir s’il le souhaite.