Scandale d’Etat : la France n’a vacciné que 138 000 personnes en 2 semaines et la tête de Véran pourrait tomber

0
168

La France n’a vacciné que 138 351 au bout de deux semaines de vaccination. Les chiffres progressent, mais contrairement aux autres pays d’Europe, c’est un fiasco total. Olivier Véran joue sa survie politique

Un échec indéniable qui risque de coûter très cher à Olivier Véran. En effet, la France a publié ce 11 janvier les chiffres officiels des personnes vaccinées. Et le fiasco est total car, comparé à ses voisins européens, l’Hexagone est complètement à la traîne et Véran pourrait en payer le prix.

En deux semaines de campagne, alors que plus de 100 millions d’euros ont été alloués à McKinsey (un cabinet de conseil américain) pour apporter son expertise dans la gestion de la campagne de vaccination nationale, les chiffres obtenus jusqu’ici sont risibles. Seules 138 351 personnes ont été vaccinées jusqu’ici.

“Un nombre important d’anti-vaccins”

Pendant ce temps, où en sont les voisins de la France? En Allemagne, il y a quatre jours, 400 000 personnes avaient été vaccinées. En Grande-Bretagne, la barre des 2 millions de personnes vaccinées a été franchie. Aux Etats-Unis, plus de 9 millions de citoyens ont pris le vaccin et en Israël, plus de 1 800 000 personnes ont été immunisés.

La France est donc à la bourre et la situation n’est pas prête à s’améliorer en raison d’un nombre toujours important de personnes qui refusent catégoriquement de se faire vacciner. En effet, un récent sondage publié il y a trois jours a conclu que seuls 54% des Français sont prêts à prendre le vaccin contre plus 40% toujours réticent.

Cette situation met un ministre dans une situation extrêmement dangereuse. Il s’agit d’Oliver Véran, actuel ministre de la Santé qui est dans une obligation de résultat s’il veut éviter de se faire virer du gouvernement. D’ailleurs, il a été récemment révélé dans la presse qu’Emmanuel Macron a tapé du poing sur la table concernant la lenteur de la vaccination en France qui ne cesse de faire rire ses voisins européens.

“Nous sommes ridicules”

En effet, dans un échange privé, Emmanuel Macron n’a pas caché son amertume. “Nous sommes ridicules ! Personne nʼa mesuré lʼeffet des chiffres. Nous sommes obsédés par ceux qui sont réticents ou hostiles à la vaccination et nous perdons tous ceux qui lʼattendent avec impatience (…). Je me demande encore comment ils ont pu laisser faire ça !”, a-t-il tonné.

Pendant ce temps, la colère gronde et l’opposition réclame des explications. D’ailleurs, ce mardi, Olivier Véran sera auditionné par le Sénat qui lui demande des comptes sur la stratégie de vaccination. En public, Macron réitère son soutien à son équipe, notamment à Véran, mais en coulisse, il est évident qu’il est très remonté contre cette énième crise politique qui risque de lui nuire à moins de deux ans de la présidentielle.

Véran, qui a survécu à la crise des masques, a tenu jusque-là. Désormais, il est clair que sa tête pourrait tomber à tout moment.