Etats-Unis : la communauté juive exige la création d’une cellule spéciale du FBI contre l’antisémitisme

0
184

La communauté juive nord-américaine exige de Donald Trump qu’il crée une cellule spéciale contre l’antisémitisme au niveau du FBI

La communauté juive, vent debout contre l’antisémitisme. Une semaine après les attaques antisémites qui ont visé une synagogue de New York, les autorités juives exigent du gouvernement américain qu’il déclare une guerre sans merci à l’antisémitisme qui met en danger la vie de millions de juifs aux Etats-Unis.

Pour ce faire, la communauté juive ne recule devant rien. Elle souhaite désormais qu’une cellule spéciale en charge de l’antisémitisme soit ouverte au niveau de FBI (Federal Bureau of Investigation). C’est en tout cas la proposition formulée par le rabbin Martin Hier, fondateur et doyen du centre juif Simon Wisienthal Center (SWC).

« Les commanditaires de ces actes doivent être traduits en justice »

« Nous avons atteint un point de danger dans l’histoire des Etats-Unis et les conséquences pourraient être comparables à celles connues par l’Europe, où on ne peut plus pratiquer sa religion librement », a-t-il dénoncé, ajoutant que le meilleur moyen de lutter contre l’antisémitisme serait de créer une cellule spéciale dédiée à cette question au niveau du FBI.

« Plus nous tardons à reconnaître le danger de ce fléau, plus il sera dur de résoudre le problème. Si nous ne prenons pas au sérieux ce problème, il s’empirera. Les commanditaires de ces actes doivent être traduits en justice et ils doivent savoir qu’il y a de sérieuses conséquences », a-t-il affirmé.

« La communauté noire américaine dans le collimateur »

Le rabbin ne s’arrête pas là. Il souligne l’importance d’introduire dans les écoles américaines des cours sur l’antisémitisme et dénonce l’absence de l’Holocauste dans les écoles publiques américaines. Face à la presse, le rabbin a pointé du doigt la responsabilité de la communauté noire-américaine dans la montée de l’antisémitisme aux Etats-Unis, en fustigeant l’attitude du leader de Nation Of Islam, Louis Farrakhan.

Il convient de souligner que la communauté afro-américaine risque de devenir la prochaine cible de la justice américaine dans sa lutte contre l’antisémitisme aux Etats-Unis. En effet, d’après les statistiques de la police de New York, sur les 45 personnes arrêtées fin 2019, 15 sont des noirs américains. D’après les mêmes statistiques, 33% des personnes arrêtées sont noirs et 60% sont blancs.