Etats-Unis : le « Macron Américain », Pete Buttigieg, échoue et abandonne la course à la présidence 2020

0
463

Pete Buttigieg, le « Macron Américain » se retire dans la campagne pour l’investiture du candidat démocrate à la présidentielle 2020 contre Trump. Adulé par les médias, Pete Buttigieg a très vite montré qu’il n’était pas à la hauteur de la mission qui lu avait été confiée

Pete Buttigieg met fin à son rêve de devenir le prochain candidat démocrate face à Donald Trump. Le « Macron Américain », comme le surnommaient les médias, a annoncé cette nouvelle ce 2 mars depuis Indiana devant des centaines d’électeurs qui ne s’y attendaient pas.

« Ce soir, je prends la difficile décision de mettre fin à ma campagne pour la présidence. Je ne chercherai plus à être le candidat démocrate pour la présidence des Etats-Unis, mais je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour m’assurer que nous avons un nouveau président démocrate en janvier », a-t-il déclaré.

Faillite financière ou stratégie de barrer la route à Bernie Sanders ? La seconde hypothèse semble être la plus probable. Rappelons que Pete Buttigieg avait, avant les primaires, été soutenu par tous les médias libéraux qui voyaient en lui un candidat pouvant faire tomber Trump. Premier candidat homosexuel à une présidentielle américaine, jeune (âgé de 38 ans), le « Macron Américain » n’avait malheureusement pas été à la hauteur.

« Joe Biden est ressuscité »

A part une victoire à la Pyrrhus à Iowa où il a été dos-à-dos avec Bernie Sanders, Pete Buttigieg n’a pas brillé lors de prochaines primaires qui se sont tenues à New Hampshire où il avait été en seconde position derrière Bernie Sanders avec 24,4% des voix, à Nevada, il n’avait même pas franchi la barre des 15% (14,3%) et en Caroline du Sud, il n’a obtenu que 8,2%.

Son retrait de la course à l’investiture démocrate doit être compris comme une stratégie de renverser Bernie Sanders, candidat socialiste anti-establishment qui a remporté deux primaires (New Hampshire et Nevada) et qui a toutes les chances de remporter le très crucial Super Tuesday où 14 Etats sont en jeu.

En se retirant, Pete Buttigieg renforce Joe Biden, ex vice-président sous Obama. Biden a remporté haut la main la primaire en Caroline du Sud où il a obtenu 48,4% des voix, le plaçant désormais derrière Sanders en termes de délégués. Sanders en a 56 et Biden 51. Le Super Tuesday qui se joue ce mardi sera une soirée décisive qui départagera les deux candidats.