Européennes 2019 : Benoît Hamon propose la « nationalité européenne »

0
93

A quelques jours des Européennes cruciales pour la gauche française, Benoît Hamon, candidat du mouvement Génération-s, veut redonner une dernière chance à l’Europe, en proposant la nationalité européenne

A quelques jours des élections européennes, Benoît Hamon montre ses forces. L’homme politique de gauche qui avait lamentablement échoué lors de la présidentielle de 2017 veut faire des Européennes une dernière opportunité pour sauver le projet européen, de plus en plus rejetée par les peuples du continent.

Pour ce faire, Benoît Hamon propose une idée qui va certainement faire parler. Il propose en effet une nationalité européenne aux habitants du continent. C’est en tout cas ce qu’il a fait savoir dans une interview exclusive accordée au Parisien. Hamon des garanties en matière de droits humains, sexuels, de fin de vie ou environnementaux.

« C’est l’extrême-droite qui tire les marrons du feu »

Parlant de la nationalité européenne, il dira : « Cela permettrait de donner à chaque citoyen de l’Union, quel que soit son pays d’origine, les mêmes garanties en droits humains, sexuels, de fin de vie ou environnementaux. Et pourquoi pas dans le domaine des droits économiques et sociaux. Cela existe déjà en matière en matière d’interdiction de la peine de mort ».

Dans Le Parisien, le chef de file du mouvement Génération-s appelle à une union des gauches. « Il faut que tous, la LFI, le PS, Les Verts, le PC, Génération-s, nous nous mettions autour d’une table. La crise des Gilets Jaunes, par son intensité et sa durée, a montré que face à la question sociale, à la question démocratique, la gauche n’a pas été à la hauteur des réponses nécessaires. C’est l’extrême-droite qui tire les marrons du feu », dit Hamon.

« La question européenne est née avec la Révolution, elle a été portée par des visionnaires comme Victor Hugo ou encore Aristide Briand », ajoute-t-il. Benoît Hamon veut-il faire parler de lui à une semaine des Européennes ? Rappelons que le chef de file de Génération-s est crédité de 3,5% d’intentions de vote dans les sondages et est largement devancé par ses rivaux de gauche. Un échec de Hamon aux Européennes pourrait en effet sonner le glas de sa carrière politique.