Exclusif : Israël avait secrètement ouvert une ambassade à Bahreïn depuis 11 ans

0
192

Israël et le Bahreïn maintiennent des relations diplomatiques via une ambassade clandestine ouverte à Manama (capitale du Bahreïn) en 2009. L’information a été classée top secret, d’après le média d’investigation Axios

Une révélation explosive qui fera l’effet d’une bombe. Et si la normalisation des relations entre le Bahreïn et l’Etat d’Israël n’était qu’une mascarade pour divertir les gens? Ce qui est sûr est que la récente révélation faite par la presse israélienne risque de donner une certaine crédibilité à cette thèse.

En effet, d’après le média israélien Jerusalem Post, Israël entretient des relations diplomatiques avec Bahreïn depuis 2009, date à laquelle l’Etat hébreux avait secrètement ouvert sa première ambassade à Manama. L’information, d’après Jerusalem Post, avait jusqu’ici été classée top secret, avant d’être révélée ces derniers jours par un média d’investigation du nom de Axios.

“L’ambassade secrète a été ouverte le 13 juillet 2009”

D’après Axios, pour tromper la vigilance des médias, l’ambassade américaine ouverte en 2009 à Bahreïn était dotée du statut d’une entreprise commerciale. La même source ajoute que les négociations secrètes avaient commencé entre 2007 et 2008 entre l’ancien premier ministre israélien, Tzipi Livni et son homologue du Bahreïn, Khaled Ben Ahmad Al-Khalifa.

Tout a ainsi commencé le 13 juillet 2009, date à laquelle une entreprise dénommée “The Center For International Development” a été matriculée à Bahreïn. En réalité, cette entreprise servait uniquement de façade. Elle était en fait une ambassade secrète entre les deux pays.

En se basant sur les informations fournies par les autorités du Bahreïn, Axios a pu découvrir que cette prétendue entreprise avait pour mission d’offrir “des services liés à la promotion commerciale et au marketing mais aussi à l’investissement”. Le nom de l’entreprise changera en 2013, mais Axios refuse catégoriquement de le dévoiler. Depuis, sa nouvelle mission a consisté à fournir des conseils aux pays occidentaux qui souhaitent passer des contrats de pétrole avec le Golfe.

“Des employés au profil étrange”

Toujours selon la même source, cette entreprise recrutait des profils assez atypiques. En effet, les employés étaient tous des diplomates israéliens détenant une double nationalité. Parmi les dirigeants de l’entreprise, figurent : Brett Jonathan Miller, citoyen sud-africain qui fut nommé en 2013 consul général d’Israël en Inde, Ido Moed, un citoyen belge qui, à l’heure actuelle, travaille au sein du ministère israélien des Affaires étrangères où il s’occupe de questions liées à l’informatique, Ilan Fluss, un citoyen britannique, qui travaille au niveau du ministère israélien des Affaires étrangères où il s’occupe de questions économiques et en 2018, un Américain a été nommé à la tête de l’entreprise. Axios n’a pas voulu dévoiler son nom.

Le média d’investigation explique dans son article qu’au Bahreïn, l’ouverture de cette ambassade secrète n’était pas passée inaperçue. En effet, une poignée de personnalités très proches du pouvoir en étaient informées, mais le secret n’a jamais été brisé. Désormais, plus besoin de cacher quoi que ce soit. L’ambassade secrète qui opère depuis 2009 deviendra une ambassade officielle au vu et au su de tous.