Exclusif : Macron a proposé à Ouattara de reporter les élections et de démissionner, mais Ouattara a dit non

0
134

Alassane Ouattara a catégoriquement refusé la suggestion d’Emmanuel Macron de reporter les élections présidentielles pour entamer une phase de dialogue national en vue de trouver un successeur, rapporte le média d’investigation The Africa Report

Moins d’une semaine après la visite en France d’Alassane Dramane Ouattara (ADO), actuel président de la Côte d’Ivoire, les échanges qu’il a eus avec le président français commencent déjà à fuiter. Cette fois-ci, c’est le média The Africa Report qui nous en dit plus sur le contenu de ces échanges entre les deux chefs d’Etat.

En effet, d’après la source, ce 4 septembre lors d’un déjeuner au Palais de l’Elysée, Emmanuel Macron et son homologue ivoirien ont abordé l’épineuse question du troisième mandat que Alassane Ouattara veut briguer en violation totale de la Constitution ivoirienne qui limite les mandats à deux.

“Ouattara refuse de reporter les élections”

Sur ce sujet précis, Emmanuel Macron n’a pas manqué de faire part de ses inquiétudes au président ivoirien à qui il a d’ailleurs suggéré de reporter les élections afin que lui (Ouattara), Laurent Gbabgbo et Henri Konan Bédié démissionnent. Toujours selon la source, l’objectif de Macron, à travers cette suggestion, est de favoriser un dialogue entre leaders politiques ivoiriens qui mènera à une succession incarnée par la jeunesse.

Mais, le président ivoirien a catégoriquement refusé la suggestion du président français. Obsédé par sa réélection, Alassane Ouattara a tenu à rappeler à son homologue français qu’à la suite du décès de son ex premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, il n’a pas d’autre choix que de présenter sa candidature.

Lors de ce déjeuner, le président ivoirien a également rassuré Emmanuel Macron sur les récents incidents notés en Côte d’Ivoire contre la candidature de Ouattara et lui a fait savoir que la situation était “sous contrôle”. Le président ivoirien a aussi expliqué à Macron que ces incidents se déroulent dans des endroits isolés et sont fomentés par le camp de Gbagbo et de Bédié.

“Soro sommé de cesser ses attaques personnes contre Ouattara”

D’après The Africa Report, lors de leur échange, le président français, conscient de la capacité de mobilisation de Laurent Gbagbo, a suggéré à Alassane Ouattara de trouver un accord avec lui. Ouattara lui répond qu’une fois réélu, il entamerait une négociation avec Bédié et Gbagbo et qu’il autoriserait le retour de ce dernier en Côte d’Ivoire. Il envisage également de libérer les députés proches de Guillaume Soro à Abidjan.

Le président ivoirien s’est également plaint auprès de Macron que Guillaume Soro puisse continuer à attaquer son régime depuis Paris. Sur ce, le président français lui a répondu qu’il ne pouvait empêcher qu’un opposant s’exprime sur ce qui passe dans son pays mais qu’il n’acceptait pas les attaques. D’ailleurs, toujours selon la source, l’Elysée a sommé Soro de cesser ses attaques personnelles contre Alassane Ouattara.