Exclusif : voici comment Kadhafi préparait le coup d’Etat pour renverser la famille royale saoudienne

0
306

Un échange audio entre Mouammar Kadhafi et l’ex ministre des Affaires étrangères d’Oman circule sur la toile et secoue le monde arabe. L’ancien président libyen y défendait la nécessité de renverser la famille royale saoudienne. L’audio daterait de 2005 à 2007

La révélation qui secoue le monde arabe. Lecourrier-du-soir.com a été informé par le média arabe The Africa Report d’une conversation explosive entre Moammar Kadhafi, ex président de la Libye et Youssef Ben Alawi Ben Abdallah, ex ministre des Affaires étrangères d’Oman. Dans l’interview, l’ancien président libyen mort en 2012 parlait de la nécessité de remplacer la famille Al-Saud.

Dans un audio de 18 minutes publié sur YouTube, Mouammar Kadhafi n’a pas caché son hostilité envers le régime saoudien. L’ancien président libyen révèle à son interlocuteur des échanges qu’il a eus avec des dirigeants américains qui lui ont fait part de leur dégoût vis-à-vis de la famille Al-Saoud et de la nécessité, pour les Etats-Unis, de remplacer les dirigeants de ce pays.

“Kadhafi favorable au renversement du régime saoudien”

Toujours selon Moammar Kadhafi cité par The Africa Report, les Etats-Unis se disent inquiets du danger que représente la famille royale saoudienne pour leur sécurité et celle de la région. Une partie de la conversation entre les deux hommes est tout simplement hallucinante.

“Nous sommes tombés d’accord sur ce point. Je leur ai dit (aux Américains) que vous envahissiez l’Irak ou l’Arabie Saoudite, nous sommes contre. Mais, si vous promouvez l’indépendance des peuples de la péninsule arabique, comme vous l’aviez fait avec l’Union Soviétique, la Yougoslavie et la Tchécoslovaquie, nous sommes pour”. dit Kadhafi. Et d’ajouter : “c’est un combat historique et il est de notre devoir d’y participer d’une façon ou d’une autre”.

“Chaque chose en son temps”

Dans l’audio, Kadhafi parle de deux ennemis : l’ennemi stratégique (les Américains, les Juifs et les Chrétiens) et l’ennemi du moment (la famille royale saoudienne). Sur ce, il dira à son interlocuteur : “puisque l’ennemi stratégique vient vers nous contre l’ennemi du moment, pourquoi le refuser?”. Dans l’échange, Kadhafi est allé jusqu’à accuser la famille royale saoudienne d’avoir transformé le pèlerinage à la Mecque en une “saison touristique”. Pour Kadhafi, il est nécessaire de s’appuyer sur les différentes tribus de la péninsule pour renverser la famille royale.

Répondant à l’ancien président libyen, le ministre des Affaires étrangères d’Oman dira à Kaddhafi : “chaque chose arrive en son temps. Je pense que le grand instigateur dans les quatre ou cinq prochaines années viendra de Téhéran”. Il sera interrompu par Kadhafi qui n’a pas été très convaincu qu’un changement puisse venir d’Iran.

“Le renversement du Shah d’Iran au cœur de la conversation”

Dans l’audio, le ministre dit avoir la conviction que les Etats-Unis préparent quelque chose pour la région en citant des échanges qu’il a lui-même eus avec des autorités américaines qui ont comparé le régime saoudien à la gérontocratie soviétique. Le ministre cite l’exemple du Shah d’Iran renversé du pouvoir au bout de 6 mois dans un coup d’Etat orchestré par les Etats-Unis.

En Arabie Saoudite, plusieurs autorités doutent de l’authenticité de l’audio. Lecourrier-du-soir ne confirme rien et n’infirme rien non plus. Nous laissons à nos chers lecteurs et lectrices le soin d’en juger.

Pour écouter l’audio dans son intégralité, cliquez sur la vidéo ci-dessous.