France : à un mois de la présidentielle, Emmanuel Macron blinde la police : 773 millions débloqués

L’Etat français, par le truchement de son ministre de l’Intérieur, a annoncé ce 2 mars avoir débloqué 773 millions d’euros pour satisfaire les revendications des syndicales de police sur la revalorisation des carrières des forces de l’ordre

A un mois d’une élection présidentielle cruciale pour le pouvoir, Emmanuel Macron blinde la police en débloquant des millions d’euros pour répondre aux doléances formulées par les syndicats de police depuis plusieurs années. C’est en tout cas l’information qui nous est parvenue de la presse ce 02 mars.

En effet, d’après France TV Info, l’Etat a débloqué près de 800 millions d’euros pour les revalorisations des carrières. L’information a été confirmée par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui, ce mercredi, a partagé sur son compte Twitter un communiqué de presse de son ministère.

Dans son travail d’investigation, Lecourrier-du-soir.com a pu retrouver le communiqué original sur le site officiel dudit ministère. Le communiqué en question parle d’un protocole historique qui repose sur 4 piliers que sont :

  1. revaloriser les fonctions les plus exposées ;
  2. responsabiliser l’encadrement ;
  3. revoir les règles de mobilité pour faciliter l’affectation des policiers sur le terrain ;
  4. améliorer la qualité de vie au travail des policiers.

“773 millions d’euros sur 5 ans”

Le communiqué poursuit : “parallèlement, il acte noir sur blanc deux transformations essentielles pour l’avenir de la police nationale : l’ouverture d’une discussion sur l’augmentation du temps de travail, afin d’accroître la présence sur la voie publique, à articuler avec la future réforme des retraites ; la forte limitation des mouvements de mutation pour éviter que certains territoires perdent brutalement un nombre important de leurs effectifs. La montée en charge des mesures sur la durée de la LOPMI, pour un total de près de 773 millions d’euros sur 5 ans, permet d’en garantir le financement. Le Gouvernement poursuit ainsi sa stratégie : consacrer l’essentiel des moyens nouveaux au matériel et à l’équipement de nos forces de l’ordre.”.

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois qu’Emmanuel Macron fait un geste envers les forces de l’ordre. En effet, en juillet 2021, il a été rapporté dans la presse une hausse de 900 millions d’euros dans le budget du ministère de l’Intérieur. L’annonce avait été faite par Jean Castex, ministre de l’Intérieur.

“Entre 2017 et 2021, le budget du ministère de l’Intérieur aura ainsi augmenté de plus de 2,5 milliards d’euros, y compris grâce au Plan de relance. Pour 2022, au moment où j’arrête mes arbitrages, je vous annonce que le budget du ministère de l’Intérieur augmentera encore de plus de 900 millions d’euros”, a martelé le chef du gouvernement.