France : avec 42 membres, le gouvernement Borne va coûter 5,1 millions d’euros par an aux Français

Un gouvernement qui, une nouvelle fois, coûte cher aux Français. A peine nommé, le gouvernement d’Elisabeth Borne qui a succédé à Jean Castex attire l’attention des médias en ce qu’il coûte cher aux Français en raison surtout de ses 41 membres. C’est d’autant plus surprenant que Macron avait promis de nommer un gouvernement resserré.

Mais, dans les faits, il n’en est rien, comme nous l’apprend le média Capital.fr. En effet, d’après cette source, le gouvernement Borne totalise 42 membres (Borne incluse). Un effectif de taille qui va certainement avoir un impact non négligeable sur les finances publiques.

“Selon nos calculs (voir méthodologie en fin d’article), la masse salariale annuelle des 42 membres du gouvernement Borne, Première ministre incluse, va atteindre 5,1 millions d’euros. Un montant quasi égal à celui du gouvernement Castex (5,2 millions d’euros), qui comptait un ministre de plus”, révèle Capital.fr.

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois qu’Emmanuel Macron forme un gouvernement aussi cher. Celui de Castex l’était aussi. En effet, dans une étude publiée en octobre dernier, René Dosière, spécialiste des questions budgétaires de l’Elysée, avait évalué le coût salarial du gouvernement Castex à 185 millions d’euros.

“Le coût salarial du gouvernement Castex est le plus élevé de la Vème République, avec une dépense de 185 millions d’euros, en augmentation de 46,7% par rapport au gouvernement de Philippe de 2019”, souligne René Dosière qui ajoute une hausse du nombre de ministres par rapport au gouvernement précédent.

“Aux 34 ministres (dont 15 secrétaires d’Etat) de 2019, ont succédé 43 ministres (dont 13 secrétaires d’Etat) ce qui, dans l’histoire de la Vème République le met au troisième rang des gouvernements, derrière ceux de Rocard (49 ministres en 1988) et Cresson (45 en 1991) à égalité avec ceux de Mauroy2 (en 1981) et Raffarin3 (en 2004)”, ajoute-t-il.

Le chercheur note aussi une hausse de collaborateurs que chaque ministre peut recruter. Ainsi, l’étude nous apprend que sous Edouard Philippe, chaque ministre pouvait en recruter 10 et chaque secrétaire d’Etat 5. Sous Jean Castex, chaque ministre peut recruter 15 collaborateurs et chaque secrétaire d’Etat peut avoir 8 collaborateurs à sa disposition.

Le député de l’Aisne n’a pas oublié de mentionner le niveau élevé de la rémunération moyenne d’un membre de cabinet. Sur ce, il dira : “en 2020, cette rémunération moyenne brute mensuelle s’élève à 8737 euros, pour un membre de cabinet ministériel, et à 10864 euros pour un membre du cabinet du Premier ministre”.