France : emprisonné pour détournement, Guéant a payé sa dette et pourrait être libre pour fêter Noël en famille

Claude Guéant a remboursé la totalité de sa dette au Trésor Public et pourrait être libre sous peu pour passer les fêtes de Noël en famille

Claude Guéant serait-il sur le point de recouvrer la liberté? Difficile de répondre à cette question pour le moment. En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’il vient de payer la totalité de sa dette au Trésor public et demande à être libéré. Telle est l’information révélée par plusieurs sources ce 19 décembre.

Ainsi, à en croire LCI, le premier média qui avait révélé l’incarcération de l’ex ministre de l’Intérieur à la prison de la Santé de Paris le 13 décembre, Guéant a soldé sa dette estimée à 292 000 euros. “Claude Guéant, 76 ans, a payé jeudi 292.000 euros pour solder la dette due au Trésor public, selon un bordereau consulté par l’AFP, à la suite d’une condamnation de 2017 dont la justice a estimé qu’il ne respectait pas les obligations”, indique LCI qui cite l’avocat de l’ex premier flic de France.

Et le média d’ajouter : “dans le détail, il ‘a payé 133.315,95 euros pour placer sa dette à zéro’ mais a aussi réglé celle d’ ‘un des co-condamnés (qui) n’avait pas payé toute sa part et il s’agit d’une dette solidaire donc due à 100% par chaque condamné”. D’après LCI, la dette a été payée grâce à des prêts consentis par des proches.

“Une sortie rapide s’impose aujourd’hui”

Ce 19 décembre, interrogé par la chaîne Europe 1, son avocat, Philippe Bouchez El Ghozi, a exigé sa libération. “Ce qui était vrai pour l’incarcérer doit aussi être vrai pour le faire sortir immédiatement de prison. Je ne comprendrais pas d’ailleurs qu’on a décidé de l’incarcérer extrêmement vite et qu’on déciderait de le maintenir en prison ou de laisser un certain temps alors que rien aujourd’hui ne justifie cette situation”, a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : “et j’attends aujourd’hui que la justice se saisisse de ce dossier, décide d’une fixation d’une date d’audience pour qu’on puisse enfin le faire sortir puisque la cause de son incarcération a aujourd’hui totalement disparu. Et je ne comprendrais pas qu’il y ait des obstacles à ce qu’on puisse le faire sortir rapidement parce que l’objectif est évidemment de pouvoir lui permettre de passer les fêtes de Noël en famille. Donc, pour moi, une sortie rapide s’impose aujourd’hui”.