France : en difficulté financière, l’Etat décide de vendre un bâtiment de l’Armée pour 50 millions d’euros

Le média, Ouest France, a révélé ce 8 décembre que la France voudrait vendre un bâtiment de l’Armée situé à Versailles. Les négociations sont en cours pour que le bâtiment soit vendu aux Emirats. D’après la source, l’Etat français souhaite vendre ce bijou architectural afin de renflouer les caisses de l’Etat

En raison du caractère très sensible de l’information, Lecourrier-du-soir.com vous propose de lire l’article original dans sa version intégrale

Excellente lecture 

C’est la première fois que le projet est présenté. C’est une opportunité d’investissement remarquable, située à 100 mètres du Palais de Versailles”, a décrit Marie-Cécile Tardieu, directrice générale de Business France Invest, mardi 7 décembre 2021, devant un parterre de représentants émiratis au cœur du Pavillon France, à l’Expo Universelle 2020.

Il s’agit d’un bijou architectural puisque c’est un ancien couvent royal. Ce bâtiment construit par Jules Hardouin-Mansart, premier architecte de Louis XIV, bâtisseur du Château est actuellement détenu par le ministère des Armées.

Afin de renflouer les caisses de l’État, le ministère souhaite le vendre par l’intermédiaire de Business France, dont l’une des missions est la recherche d’investisseurs étrangers dans l’Hexagone. Le but ? Transformer cette ancienne caserne militaire en un projet hôtelier de luxe.

Près de 5 000 m² de bâtiments

« La surface des parties historiques est actuellement de 4 771 m2, auxquels il faut ajouter un potentiel constructible important sur l’emplacement de l’ancienne chapelle dans la cour basse et en sous-sol. Acquérir ce joyau, c’est entrer dans l’Histoire de France », explique le maire de Versailles, sur la plaquette de promotion.

L’édifice est entretenu puisqu’il abrite actuellement le Service technique des bâtiments, fortifications et travaux, un bureau d’études spécialisé dans les travaux d’infrastructures qui fait partie des organismes du ministère des Armées.

Estimé à 50 millions d’euros

Pourquoi le proposer d’abord aux investisseurs étrangers, émiratis en l’occurrence ? « On cherche des investisseurs pour développer un projet hôtelier et touristique, le Golfe est le lieu pour trouver des investisseurs dans l’hôtellerie », argumente Marie-Cécile Tardieu, du Business France.

Autre atout à faire valoir, Versailles sera ville hôte des sports équestres lors des Jeux. L’occasion pour des passionnés de chevaux de se loger dans un futur hébergement de qualité aux portes du Château. Le montant de la cession espéré : 50 millions d’euros. La ville de Versailles étudiera toutes les propositions qui lui seront faites. Venant du Golfe, de France ou d’ailleurs.”