Covid-19 en France : l’Etat envisage sérieusement de fermer restaurants et bars lors des fêtes de fin d’année

0
330

D’après une information exclusive obtenue par le journal Le Point, le gouvernement a pris la décision de fermer le secteur de la restauration pendant les fêtes de fin d’année, jusqu’au 15 janvier voire le 1er février 2021

Un coup de massue pour la restauration. En effet, au moment où le gouvernement envisage d’autoriser l’ouverture des petits commerces d’ici le 27 novembre prochain (tel qu’annoncé par Bruno Le Maire), le secteur de la restauration (restaurants, bars, bistrots, cafés, brasseries) devrait resté fermé jusqu’au 15 janvier, voire le 1 février 2021.

C’est en tout cas ce que Lecourrier-du-soir.com a appris du média Le Point qui parle d’une information exclusive obtenue par sa rédaction ce 16 novembre. En effet, d’après cette source, restaurants, bars, cafés, bistrots et brasseries ne devraient pas rouvrir à l’occasion des fêtes de fin d’année. Le Point cite une source sûre très proche de Bercy.

Si cette décision est maintenue par l’Elysée dans le cadre de sa lutte contre la propagation du Coronavirus, elle pourrait sonner le glas pour ce secteur qui, depuis le premier confinement, est pratiquement à genoux. D’après les spécialistes, le secteur devrait subir une perte de 30 milliards d’euros en 2020.

“Une perte de 30 milliards d’euros en 2020”

“Nous estimons que la perte de chiffre d’affaires globale en 2020, par rapport à 2019, devrait se situer entre -50% et -55%. Soit une perte sèche d’au moins 30 Milliards d’euros pour le secteur de la restauration commerciale et hôtelière”, assurait, il y a une semaine, Bernard Boutboul, président du cabinet Gira qui a mené une enquête sur ce sujet.

Rappelons que ces dernières semaines, plusieurs restaurateurs sont descendus dans les rues de France pour dénoncer le caractère arbitraire des mesures sanitaires dictées par le gouvernement et la mise à mort de leur secteur alors que certains endroits sont pris d’assaut par les clients.