Gaspard Gantzer dérape : « les Gilets Jaunes ont le droit de manifester, même s’ils sont cons »

0
326

L’ex chef de communication de François Hollande a dérapé sur CNews s’attaquant au QI des manifestants Gilets Jaunes, des manifestants qu’il a traités de « cons »

Le dérapage de trop. Invité sur le plateau de CNews ce 18 février pour s’exprimer sur la violence qui a émaillé les manifestations des Gilets Jaunes en France, Gaspard Gantzer, ex chef de communication de François Hollande, a totalement dérapé. Sur le plateau de CNews, il s’est attaqué vigoureusement aux GJ et à leur QI (Quotient Intellectuel).

« Si on faisait des tests QI à l’entrée des manifestations, il n’y aurait pas grand monde », a-t-il déclaré. Dans l’émission, il est allé plus loin, les qualifiant de « cons ». « Une fois qu’on a dit que les Gilets Jaunes peuvent manifester, on ne peut pas trier entre les manifestants, c’est justement ça la beauté de la démocratie », dit-il.

Et d’ajouter : « ils ont le droit de manifester, même s’ils sont cons malheureusement. C’est ça qui est dramatique ». Des propos qui ont choqué son interlocuteur, représentant des Gilets Jaunes. « Ne soyez pas méprisant non plus, ce genre de déclaration ne calme pas les choses. Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac », se défend le Gilet Jaune.

« BHL traite les Gilets Jaunes de ‘nazillons’ »

Il est important de souligner que ce n’est pas la première fois que des hauts responsables politiques s’attaquent violemment à des Gilets Jaunes. Ce samedi, après l’agression dont a été victime Alain Finkielkraut, Bernard Henri-Lévy a ouvertement traité les Gilets Jaunes de « nazillons ».

« En France, en 2019, des nazillons agressent un écrivain français aux cris de ‘Rentre à Tel Aviv’ et de ‘Nous sommes le peuple’. Puisse cette scène hallucinante pulvériser les derniers restes de l’impunité médiatique dont jouissaient les Gilets Jaunes. Soutien total à #Finkielkraut », écrivait BHL sut twitter.