Graves révélations : Griveaux aurait tourné ses vidéos sexuelles depuis son bureau du ministère

0
950

Alexandra de Taddeo a fait savoir aux enquêteurs, selon BFMTV, que Benjamin Griveaux tournait certaines de ses vidéos à caractère sexuel depuis son bureau du ministère

Sale temps pour Benjamin Griveaux. En effet, après son renoncement à se présenter à la mairie de Pais, les mauvaises nouvelles s’accumulent pour lui. Désormais, c’est une nouvelle révélation faite (aux enquêteurs) par Alexandre de Taddeo, compagne de Piotr Pavlenski, qui défraie la chronique.

En effet, selon BFMTV, la jeune étudiante de 29 ans au cœur de l’affaire a confié aux enquêteurs que certaines des vidéos envoyées par Benjamin Griveaux, à l’époque porte-parole du gouvernement, ont été tournées depuis le ministère. Alexandra de Taddeo dit avoir gardé ses vidéos, non pas pour se venger, mais plutôt pour « se protéger au cas où ».

« Entre cinq et dix vidéos »

Face aux enquêteurs, la jeune étudiante dit avoir reçu de Griveaux « beaucoup de vidéos à caractère sexuel », entre cinq et dix, confie-t-elle, via une messagerie cryptée sur laquelle les envois s’autodétruisaient au bout seulement de 30 minutes. Sur sa rencontre avec Griveaux, la compagne de Piotr Pavlenski dit avoir connu l’homme politique d’abord sur Instagram avant qu’ils ne se soient rencontrés chez elle en mai 2018, « un samedi après-midi ».

L’affaire n’a pas encore connu un épilogue et d’autres vidéos risquent d’être publiées très prochainement. Pendant ce temps, c’est Juan Branco, ex avocat de Piotr Pavlenski qui est devenu la nouvelle victime de cette affaire. Ces dernières heures, les médias ont révélé que l’avocat gilet jaune, très proche de la France Insoumise, avait annoncé le 27 juillet 2019 la chute de l’ex candidat LREM à la mairie de Paris dans une vidéo qui, comme par hasard, a refait surface juste après l’affaire Griveaux.