Gros scandale aux USA : en seulement 9 mois de guerre, les Etats-Unis ont versé 19 milliards à l’Ukraine

En seulement neuf mois de guerre, les aides financières et militaires que les Etats-Unis ont accordées à l’Ukraine ont atteint les 19 milliards de dollars, ce qui ne passe pas inaperçu au Pays de l’Oncle où Les Républicains, très en colère, dénoncent ouvertement cet argent magique débloqué par l’administration Biden pendant que les vétérans de guerre dorment dans les rues

Mais, que cherchent vraiment les Etats-Unis? Depuis le début de la guerre en Ukraine, Washington a déployé tous ses efforts pour apporter une aide financière et militaire à Kiev, pays envahi par la Russie depuis le 24 février dernier. Mais, en 9 mois de conflit, les montants faramineux que l’Oncle Sam a dépensés dans ce pays attirent l’attention des médias qui l’évaluent à près de 20 milliards de dollars.

C’est du moins l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue ce 10 novembre du média américain Fox News. En effet, d’après les informations obtenues par cette source, les fonds injectés dans l’éconimie ukrainienne (par les Etas-Unis) viennent d’atteindre les 19 milliards de dollars.

Une énorme somme qui a déclenché une vive polémique aux Etats-Unis. Et chez Les Républicains, la colère est bien au rendez-vous. “Nous avons des vétérans de guerre qui sont des SDF ou accrocs aux opioïdes et le gouvernement se permet d’envoyer 19 milliards de dollars à une nation corrompue”, s’iindigne Bonnie Jackson.

Elle ne fut pas la seul. Car, dans un twitte posté ce 11 novembre, l’internaute DON se demande d’où vient cet argent magique.

Cette information ne confirme-t-elle pas l’argument du gouvernement russe que les Etats-Unis cherchent, par ces aides militaires, à inonder l’Europe d’armes? La question se pose. En tout cas, tout récemment, c’est ce qu’avait avancé Sergey Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères.

De plus en plus d’économistes, non pas seulement en Russie mais en Occident, sont arrivés à la conclusion que les Etats-Unis cherchent à épuiser et désindustrialiser l’économie européenne”, dit-il. Et d’ajouter : “les Allemands délocalisent une grande partie de leurs chaînes de production vers les Etats-Unis avec toutes les conséquences que cela implique pour l’Europe. Il est de l’intérêt de Washington d’affaiblir l’Europe sur le plan militaire, de l’obliger à rester sur le qui-vive, inonder l’Ukraine d’armes et remplir les stocks militaires européens d’armes américaines”.