Gros scandale en France : Erdogan dit avoir alerté Macron que Lafarge finançait le groupe terroriste Etat Islamique

Le président turc, Recep Tayip Erdogan, a révélé avoir prévenu Emmanuel  Macron que la multinationale française LaFarge finançait le groupe terroriste, Etat Islamique

Une révélation qui risque de mettre Macron dans l’embarras. Et ce, en pleine crise sociale marquée par le blocage des raffineries mais aussi par le meurtre sordide de Lola, une fille de 12 ans dont la mort a plongé le pays dans l’indignation totale. C’est dans ce contexte que le président turc, Erdogan, fait une révélation de taille sur la multinationale française LaFarge condamnée à une lourde amende de 778 millions de dollars par la justice américaine qui l’accuse d’avoir financé le groupe terroriste Etat Islamique.

En effet, d’après plusieurs sources dont BFMTV, le président turc a révélé cette information ce vendredi. “Quand j’ai expliqué comment le géant du ciment Lafarge a soutenu des organisations terroristes dans le nord de la Syrie (…) les Français n’ont pas compris”, a-t-il dit, précisant qu’il a informé son homologue français Emmanuel Macron.

Et d’ajouter : “j’ai dit ça à Macron aussi. C’est devenu la chose la plus importante sur l’agenda de la France en ce moment. Lafarge est apparu comme l’une des institutions les plus importantes soutenant le terrorisme”. L’information a été confirmée par le média turc HurriyetDailyNews.com qui nous a fait savoir que les propos du président turc ont été tenus en marge de la Conférence des Ministres de l’Information de l’Organisation de la Coopération Islamique.

Pour rappel, LaFarge a été condamnée ce 18 octobre à une amende de 778 millions de dollars par la justice des Etats-Unis. D’après les informations obtenues par l’agence de presse Reuters, la multinationale française a reconnu avoir versé de l’argent au groupe terroriste afin de pouvoir continuer à mener ses activités en Syrie.

“70,3 millions de dollars versés à Etat Islamique entre 2013 et 2014”

Dans son travail d’investigation, Lecourrier-du-soir.com a pu retrouvé le communiqué émis par le Département de Justice des Etats-Unis qui confirme la condamnation. Dans le communiqué en question, on y apprend que LaFarge et sa filiale syrienne (LaFarge Cement Syria) ont versé environ 70,3 millions de dollars à Etat Islamique entre 2013 et 2014.

S’exprimant sur cette affaire, Lisa O. Monaco, procureure générale adjointe des Etats-Unis, n’a pas été tendre. “Les crimes terroristes pour lesquels LaFarge et sa filiale ont plaidé coupable nous rappellent comment la criminalité d’entreprises peut interagir avec la sécurité nationale”, a-t-elle martelé.

Et d’ajouter : “le prévenu a collaboré avec Daesh, l’une des organisations terroristes les plus brutales que le monde n’ait jamais connue, pour augmenter ses profits et ses parts de marchés. Cette condamnation est un message lancé à toutes les entreprises et plus particulièrement à celles évoluant dans des environnements à haut risque”.