Grosse colère aux Etats-Unis : 75 médecins et 45 organisations se révoltent contre la vaccination des enfants

Aux Etats-Unis, la vaccination (contre le Covid) des enfants ne laisse pas médecins et organisations indifférents. En effet, ce 21 juin, dans une lettre ouverte publiée sur le site de Urgency Of Normal, 75 pédiatres américains et 45 organisations de défense des droits des enfants ont demandé aux autorités sanitaires américaines de ne pas imposer la vaccination aux enfants

Lecourrier-du-soir.com vous invite à lire la lettre ouverte dans sa version intégrale 

Excellente lecture 

“Chers Dr. Jha et Dr. Walensky,

Nous vous demandons instamment de réviser les directives COVID-19 du CDC en ce qui concerne les tests, l’isolement et les recommandations de vaccination pour les enfants, afin de garantir que les politiques de santé publique ne fassent pas plus de mal que de bien.

De nombreux pays européens, États américains et provinces canadiennes ont déjà mis à jour leurs politiques en matière de COVID-19 pour tenir compte du fait que les vaccins et l’immunité acquise par l’infection ont réduit le risque d’une issue grave de la COVID-19 pour les jeunes, et pour reconnaître que toutes les mesures d’atténuation ont des conséquences involontaires. Le Massachusetts, le Royaume-Uni, le Danemark, la Norvège, la Colombie-Britannique et d’autres pays ont recommandé de mettre fin aux tests de dépistage de routine et aux périodes d’isolement obligatoires pour les enfants. La plupart ont également éliminé toute obligation de vaccination contre le COVID-19 pour que les enfants puissent participer pleinement à la vie publique.

Les directives scolaires du CDC concernant le COVID-19 continuent de perturber considérablement l’éducation des enfants et les parents qui travaillent, tout en n’ apportant aucun bénéfice démontrable en matière de santé publique pour limiter la propagation du COVID-19. Ces politiques ont de graves conséquences involontaires, telles que la fermeture d’écoles, l’augmentation des absences scolaires, l’obligation pour les parents de s’absenter du travail, ainsi que les dépenses et le temps consacrés aux tests. À l’heure actuelle, la quasi-totalité des adultes et des enfants américains sont protégés soit par la vaccination, soit par l’immunité acquise par l’infection, et les États-Unis enregistrent des taux d’hospitalisation et de mortalité bien plus faibles que lors des précédentes flambées.

Les enfants de notre pays ont subi d’énormes pertes d’apprentissage en raison des fermetures prolongées d’écoles et sont aux prises avec une crise de santé mentale bien documentée, et les tests COVID-19 en cours et les périodes d’isolement causent des dommages supplémentaires.

Le temps passé loin de l’école est connu pour avoir un impact négatif sur les élèves et contribuer à l’absentéisme scolaire à long terme, comme on l’a vu au cours de l’année scolaire 2020-21 où les taux de fréquentation ont chuté de manière significative par rapport aux années pré-pandémie. Cette baisse de l’assiduité est plus grave dans les districts scolaires qui ont connu des perturbations éducatives plus longues pendant la pandémie de COVID-19, qui ont souvent des concentrations plus élevées d’élèves noirs et latinos et des taux de pauvreté plus élevés. L’impact d’une faible assiduité se traduit par des pertes nutritionnelles dues à des repas scolaires manqués, un risque accru d’abandon scolaire et des conséquences plus importantes, notamment un potentiel de gains plus faible au cours de la vie, des problèmes de santé mentale et professionnels plus importants et une espérance de vie réduite.

Nous n’avons jamais procédé au dépistage systématique et à l’isolement des enfants, ni à leur exclusion forcée de l’école ou d’autres activités, pour d’autres virus respiratoires. Au contraire, les personnes touchées ont pu retourner au travail ou à l’école dès qu’elles n’avaient plus de fièvre pendant 24 heures et que leurs symptômes s’amélioraient, sans subir de tests. À ce stade, les CDC devraient recommander ces mêmes politiques de bon sens pour le COVID-19, comme l’ont fait d’autres pays, en protégeant les groupes à haut risque tout en facilitant le retour sans restriction au travail et à l’école.

Nous proposons les changements suivants :

Du test au traitement

Les tests symptomatiques et asymptomatiques doivent être remplacés par une approche de type “test-to-treat”, dans le but d’identifier et de traiter uniquement les personnes les plus à risque (enfants immunodéprimés souffrant de pathologies complexes comme le cancer) tout en évitant de perturber les personnes à faible risque de maladie grave. Nous devons nous concentrer sur les personnes vulnérables en encourageant la vaccination et en rendant les médicaments prophylactiques (Evusheld) et les traitements (Paxlovid et thérapie par anticorps monoclonaux) largement disponibles pour les personnes à plus haut risque.

Retirer les obligations vaccinales 

Les recommandations des CDC concernant la vaccination et le renforcement des jeunes en bonne santé ont conduit de nombreuses écoles, universités, organisations sportives et programmes d’été à exiger jusqu’à trois doses de vaccin ARNm, indépendamment d’une infection antérieure. Ces exigences excluent les enfants non vaccinés ou ceux qui n’ont pas été stimulés d’opportunités importantes. Des données provenant de collèges américains (UCI, UCLA, Cornell, Stanford, Harvard) et du monde entier(Royaume-Uni, Islande) démontrent clairement que les vaccins COVID-19 n’empêchent pas l’acquisition ni la transmission du virus. Les vaccins et les rappels peuvent être proposés en fonction de considérations sanitaires individuelles, mais ne devraient jamais être utilisés pour exclure les enfants de l’école ou des activités sociales.

Les recommandations devraient être modifiées comme suit : ” Les vaccins COVID-19 sont disponibles pour les enfants âgés de 6 mois à 17 ans et les rappels sont disponibles pour les enfants de 5 ans et plus . et leur administration devrait être un choix à discuter entre l’individu et son médecin traitant..”

La phase d’urgence du COVID-19 est terminée. Nous demandons aux CDC de mettre à jour les directives actuelles afin de refléter l’ère de la gestion endémique dans laquelle les infections au COVID-19 sont traitées de la même manière que les autres virus respiratoires saisonniers, qui ne nécessitent pas de tests de routine ou d’isolement. Il est temps de rejoindre les pays pairs et de reconnaître l’importance de rétablir un accès équitable et maximal à l’éducation, aux sports et à la vie sociale pour tous les enfants. Leur santé et leur bien-être en dépendent.

Sincèrement”

Signataires de la lettre ouverte :

Jeanne Noble, MD
COVID Médecine d’urgence

Marty Makary, MD, MPH
Politique de santé publique

Vinay Prasad, MD
Épidémiologie

Lucy McBride, MD, MA
Médecine interne

Kristen Walsh, MD
Academic Community Pediatrics (en anglais)

Allison Krug, MPH
Épidémiologie

Scott Balsitis, PhD
Immunologie virale

Jeffrey Vergales, MD, MS
Cardiologie pédiatrique, Santé publique

Jessica Hochman, MD
Pédiatrie

Nicole Saphier, MD
Imagerie oncologique

Eliza Holland, MD
Hospitalier pédiatrique

Todd Porter, MD
Community Pediatrics (en anglais)

Jennifer Grant, MD
Maladies infectieuses

Kory Stotesbury, DO
Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent

Ram Duriseti, MD, PhD
Médecine d’urgence pédiatrique

Mario Reyes, MD
Médecine hospitalièrepédiatrique

J. Thomas Megerian, MD, PhD
Neurologiepédiatrique

Charlotte Riddle, MD
Community Pediatrics (en anglais)

Silvia Fogel, MD
Psychiatrie

Neeraj Sood, PhD
Politique de santé publique

Carol Vidal, MD, PhD
Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent

Tracy Beth Høeg, MD, PhD
COVID Epidémiologie

Martha Fulford, MD
Maladies infectieuses

Nicole Johnson, MD
Soins intensifspédiatriques

Sebastián González-Dambrauskas, MD
Pédiatrie

Leslie Bienen, DVM
Santé publique

Steven Templeton, PhD
Microbiologie et immunologie

David E. McCune, MD, MPH
Oncologie médicale

Joanna L. Spencer-Segal, MD, PhD
Diabète et Endocrinologie

Cette lettre est soutenue et co-signée par les organisations de parents suivantes :

Natalya Murakhver
Restaurer l’enfance

Nicholas Kryczka
La Coalition pour le maintien à l’école, Chicago

Mary Taylor
Coalition des parents du Maryland

Beth Ann Rosica
Back to School PA PAC

Melanie Gabriel
For the Kids Washington

Brooke Smitherman
Save the Tots VA

Karen Vaites
Open Schools US

Cheryl Stritenberg
Les familles et les districts du comté de Jackson s’alignent pour les élèves

Michael Creedon
Coalition de parents DJUSD

Danna Rosenthal
Étudiants unis de Californie

Erich Hartmann
Écoles ouvertes de Westchester

Kelly Mann
Children First NC

Jean Hahn
Queens Parents United

Dana Hensley
Les étudiants de l’ouest de NY d’abord

Michael Lewis
Réouverture du district de Sequoia Union High School

Megan Bacigalupi
California Parent Power

Nancy et Ryan Griffin
Collectif de parents de Chicago

Scott Davison
Familles pour l’ouverture des écoles de Carlsbad

Lindsay Datko
Jeffco Kids First (Les enfants d’abord)

Jonathan Zachreson
Rouvrir les écoles de Californie

Morgan Barthe
Laisser les parents de Nashville choisir

Daniela Jampel
Garder les écoles de NYC ouvertes

Kristen Sinclair
NJ
Écoles Fresh Faced

Nicole Stouffer
Coalition des défenseurs des enfants

Sarah Edmonds
Défenseurs de l’éducation de Flagstaff

Margaret Nichols
Des parents qui protègent l’enfance

Janica Duncan
Laissez l’Oregon apprendre

Angel Lepire
Communauté APS pour l’apprentissage en personne

Glenda Scherer
Parents non entendus del’Oregon

Nicole Sidhu
Écoles ouvertes Comté de Monroe

Miranda Turner
Arlington Parents for Education (Parents pour l’éducation)

Priscilla Lo
Philadelphiens pour les écoles ouvertes

Dawn Iannaco-Hahn, LCPC
Montgomery County Families for Education & Accountability (Familles du comté de Montgomery pour l’éducation et la responsabilité)

Kay Greenwell
La CPS peut faire mieux

Michelle Walker
Open Schools USA

Kim McGair
ED300 Oregon

Kris Nelson
Boulder
Valley Educational Advocates (en anglais)

Stephanie Edmonds
Stamford Parents United

Ginny Merrifield
Parent Association, Inc.

Samantha Vembu
Retour à l’école Beaverton

Jen Farrell, EdD
Coalition pour le rétablissement du bon sens

Renee Schlenhardt
Arlington Heights D25 Parents Union

Kelly Holdridge
District scolaire dePoudreParents For Change

MacKensey Pulliam
Oregon
Moms Union

Eric Koomen
Pittsford Parents for Freedom (en anglais)

SHARE
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé en Médias Internationaux à Paris, en Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et en Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Il est aussi auteur du livre : "Covid-19 ; le monde d'après sera une dictature". Contact : cheikhdieng05@gmail.com