Guerre contre l’Iran : Trump, président marionnette qui fait la guerre pour Israël et l’Arabie Saoudite

0
307

Donald Trump risque de plonger le monde dans une troisième guerre mondiale. Si sur le plan intérieur, personne ne remet en cause l’idée qu’il fait du bon boulot en redressant une économie presque moribonde suite au départ de Barack Obama, en politique étrangère, Donald Trump est un désastre total.

Pour comprendre son jeu très pervers, il ne suffit pas seulement de se focaliser sur sa dernière décision de commanditer l’assassinat du leader iranien Qasem Souleymani. Cette erreur monumentale n’est que la suite logique d’une politique étrangère qui n’est plus entre les mains des Etats-Unis, mais plutôt d’Israël et d’Arabie Saoudite.

La politique étrangère de Trump au Moyen-Orient est dictée non pas depuis la Maison Blanche, mais plutôt depuis Tel Aviv et Riyad. Et les faits le confirment chaque jour. En effet, en 2018, le président américain, sous la pression de Benjamin Netanyahou, avait retiré les Etats-Unis de l’Accord Nucléaire Iranien signé en 2015 entre l’Iran et 5 puissances occidentales. La décision avait surpris plus d’un. Mais tous ceux qui ont une lecture politique savent que c’est Israël qui a été derrière.

Sur le conflit israélo-palestinien, l’attitude de Washington est tout simplement lamentable. Pendant qu’Israël annonce ouvertement sa volonté d’annexer des territoires appartenant à la Palestine, l’administration Trump lui donne le feu vert et juge que cette politique n’est pas en soi une violation du droit international. C’est en tout l’avis de Mike Pompeo, secrétaire d’Etat américain.

Trump va bientôt rendre public son fameux « Deal of The Century », son plan de paix pour mettre un terme au conflit israélo-palestinien. Cependant, on sait d’avance que ce plan ne favorisera qu’à l’Etat d’Israël et bafouera encore une fois un peuple palestinien qui a été dépossédé de sa terre.

Désormais, Trump veut mener une guerre qui n’est pas la sienne et qui se joue à des milliers de Kilomètres des Etats-Unis. Cette fameuse guerre contre l’Iran est voulue par Netanyahou pour deux raisons : se maintenir au pouvoir après avoir été reconnu coupable de corruption et surtout affaiblir un rival (Iran) qui, en l’état actuel, ne représente pas une menace pour Israël.

Il faut avoir le courage de le dire. L’Iran n’est pas une menace pour Israël à moins que ce soit le contraire. Il y a certes un discours antisémite tenu par plusieurs dirigeants iraniens appelant à la mort d’Israël qui doit être condamné avec la plus grande fermeté, mais la République Islamique d’Iran, qui traverse une crise économique très sévère, n’a aucun intérêt à entrer dans un conflit qui ne ferait que l’affaiblir. En effet, l’Iran est à des années lumières de la puissance technologique et militaire israélienne et une guerre contre l’Etat hébreux mettrait fin à son existence.

Depuis deux ans, Israël et l’Arabie Saoudite entretiennent des relations secrètes dont l’unique but est de se débarrasser d’une puissance régionale qui est en train de faire capoter leur agenda. Leur obsession est de s’ériger en maîtres du Moyen-Orient et ainsi neutraliser toute opposition à leur superpuissance.

Ils ont réussi à neutraliser le Liban, transformer le Yémen en un Etat fantôme, réduire l’Egypte en un Etat marionnette, isoler la Jordanie et détruire l’Iraq. Cependant, leur bête à abattre, la Syrie de Bachar Al-Assad, résiste encore et le soutien inconditionnel que lui apporte l’Iran y est pour beaucoup.

Israël et l’Arabie Saoudite ont peur de s’engager ouvertement dans une guerre qui pourrait plonger la région dans un chaos généralisé. Et pour atteindre leur objectif, ils ont besoin d’un larbin qui se trouve aujourd’hui être le 45ème président des Etats-Unis. Le même qui hausse le ton contre la Turquie, la Syrie et l’Iran mais qui refuse catégoriquement de condamner l’Arabie Saoudite dont l’implication dans l’assassinat abject de Jamal Khashoggi est un secret de polichinelle.

Trump se glorifie d’avoir neutralisé Qasem Souleymani défiant ainsi l’Iran et menaçant de déstabiliser la paix au Moyen-Orient. Cependant, il n’a certainement pas compris qu’il est en train de mettre en danger les intérêts de son propre pays dans une guerre que les Américains ne veulent pas. Israël et l’Arabie Saoudite sont assez puissants pour régler leurs problèmes. Les Etats-Unis ne sont pas les maîtres du Moyen-Orient et ne sauraient en aucun cas s’ériger en gendarmes dans cette partie du monde.

L’Iran n’est pas une menace au Moyen-Orient, de la même manière que ne l’est pas la Russie en Europe. Cette guerre contre l’Iran voulue par Israël et l’Arabie Saoudite risque de nous plonger dans un chaos dont les conséquences seront infiniment catastrophiques. Trump joue avec le feu et risque de se brûler les doigts.