Guerre en Ukraine : le gouvernement ukrainien envisage d’offrir la nationalité aux mercenaires étrangers

Le gouvernement ukrainien envisage d’accorder la nationalité aux étrangers qui défendront le pays face à l’armée russe

En pleine guerre contre le voisin russe, l’Ukraine encourage les volontaires étrangers à venir à son secours. Mais, pour attirer davantage de combattants, Kiev veut rendre son offre plus attrayante, en proposant la nationalité ukrainienne à celles et ceux qui prendront part aux brigades internationales.

C’est du moins ce qui a été révélé par le média ukrainien, Kiev Independent, dans un twitte consulté par Lecourrier-du-soir.com. En effet, dans le twitte en question, on peut lire : “les volontaires étrangers pourront obtenir la nationalité ukrainienne s’ils le souhaitent, a fait savoir le vice ministre ukrainien de l’Intérieur, Yevhen Yenin, ce 9 mars”.

Dans le twitte, le média ukrainien révèle qu’environ 20 millions de combattants étrangers sont déjà en Ukraine. Ces dernières heures, l’information a été relayée par le média britannique The Guardian qui cite le média ukrainien, Ukrinfor.ua. Face à la presse, le vice ministre Yenin a été très clair. “Si ces gens qui ont la nationalité étrangère veulent obtenir la nationalité ukrainienne, nos lois prévoient une telle opportunité”, a-t-il fait savoir.

Il faut dire que cette annonce du gouvernement ukrainien risque de ne pas plaire à Moscou qui a prévenu les combattants étrangers il y a quelques jours. “Je voudrais faire une déclaration officielle en précisant qu’aucun des mercenaires que l’Occident envoie en Ukraine pour combattre aux côtés du régime nationaliste de Kiev ne peut être considéré comme combattant en accord avec le droit humanitaire international et ne bénéficiera pas de statut de prisonnier de guerre”, a déclaré  Igor Konashenkov, porte-parole du ministère russe des forces armées lors d’une conférence de presse..

Face à la presse, le porte-parole des Forces Armées russes a accusé les mercenaires de mener des actes hostiles à l’encontre des soldats russes à l’aide d’armes fournies par l’Occident. Il a invité tous les mercenaires à revoir leur décision avant de prendre le chemin pour l’Ukraine.