Homosexualité : la Russie annonce une interdiction totale de la propagande LGBT sur internet et dans les films

Le Parlement russe (Douma) s’apprête à faire passer un projet de loi pour interdire totalement toute propagande pro-LGBT sur internet, dans les films, dans les médias et sur les réseaux sociaux

En pleine guerre contre l’Occident, la Russie ouvre un autre front, cette fois-ci contre l’homosexualité. En tout cas, au moment où plusieurs gouvernements en Europe accordent plus de droits et de visibilité au mouvement LGBT, Moscou entend prendre le chemin inverse, en bannissant purement et simplement cette pratique sur son sol.

C’est du moins l’information que notre média a obtenue ce 11 juillet de l’agence de presse russe Tass. En effet, d’après cette source, le Parlement russe cherche à bloquer toute propagande pro-LGBT sur internet et dans les films. L’annonce a été faite par Alexander Khinshtein, président du Comité en charge de la communication et des Technologies du Parlement russe.

“Je soutiens totalement cette initiative lancée par Vyacheslav Volodin, speaker du Parlement russe, d’interdire la propagande des valeurs non-traditionnelles”, a-t-il fait savoir, ajoutant que le Parlement a d’ailleurs commencé à travailler sur des initiatives similaires.

Pour Alexander Khinshtein, il s’agira d’interdire la propagande pro-LGBT aux citoyens russes de tout âge, dans les médias, sur internet, sur les réseaux sociaux mais aussi dans les films diffusés sur les chaînes russes. Pour ce faire, les députés envisagent de faire voter un projet de loi pour punir sévèrement toute promotion de l’homosexualité en Russie.

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois que la Russie s’en prend au mouvement LGBT. En effet, en 2019, en marge du sommet du G20 organisé au Japon, Vladimir Poutine, président de la Russie, s’était prononcé contre l’idéologie libérale qui, selon lui, est obsolète.

“L’idée libérale présuppose que rien ne doit être fait. Les migrants peuvent tuer, piller et violer en toute impunité parce que leurs droits en tant que migrants doivent être protégés. Quels droits ont-ils ? Tout crime doit trouver une punition », dit Vladimir Poutine. Et d’ajouter : “donc, l’idée libérale est devenue obsolète. Elle est entrée en guerre avec les intérêts d’une écrasante majorité de la population (les peuples, ndlr)”.

Sur la question liée au mouvement LGBT, Poutine assure que son pays n’est pas homophobe tout en précisant que la volonté occidentale d’embrasser l’homosexualité et la question des genres lui paraît exagérée. Pour le président russe, on ne peut se passer des valeurs traditionnelles.

“Les valeurs traditionnelles sont plus stables et plus importantes pour des millions de personnes que cette idée libérale qui, selon moi, est en train de cesser d’exister”, martèle-t-il. En marge de ce sommet, le président russe était allé jusqu’à accuser l’Occident de vouloir tuer l’église catholique.

SHARE
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé en Médias Internationaux à Paris, en Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et en Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Il est aussi auteur du livre : "Covid-19 ; le monde d'après sera une dictature". Contact : cheikhdieng05@gmail.com

1 COMMENT