Immigration en France : le député Dupont-Aignan veut « contrôler les naissances en Afrique »

0
228

A moins d’une semaine des Européennes, Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout La France, souligne l’importance de limiter le nombre de migrants en Europe, notamment en France. Il demande que les naissances soient contrôlées en Afrique

Nicolas Dupont-Aignan fait encore parler de lui. Alors que les élections européennes se rapprochent, le président du mouvement Debout La France s’est attaqué à nouveau à la question de l’immigration qui lui est chère. Nicolas Dupont-Aignan veut que les Africains fassent moins d’enfants.

Dans un twitte publié sur son compte officiel ce lundi 20 mai, le député écrit : « l’Europe fait face à un défi géopolitique considérable : la population africaine va doubler en 30 ans, soit 1 milliard de plus. Face à cela, les discussions de savoir qui est gentil ou méchant, c’est absurde ».

« L’immigration est un drame humanitaire »

Le député de l’Essonne poursuit : « j’ose le dire, il faut s’attaquer à un tabou : le contrôle des naissances en Afrique comme l’a fait en son temps la Chine pour réussir sa transition économique. Les pays africains le savent très bien ! ». Le député réagissait au débat « La Grande Confrontation » sur LCI qui a réuni les têtes de liste aux Européennes.

Nicolas Dupont-Aignan s’est largement prononcé sur le thème de l’immigration qu’il considère comme un drame et à laquelle il compte trouver une solution. « L’immigration est un drame humanitaire ! Mais pour le régler, la première des choses, c’est de rétablir nos frontières nationales. Aucun pays dans le monde n’a réglé les problèmes liés à l’immigration massive sans contrôler ses frontières », a-t-il martelé.

Rappelons qu’en avril dernier, lors d’un débat sur France 2, le député français, proche de l’Extrême-Droite, avait suscité une vive polémique après avoir évoqué la présence de 18 millions de migrants sur le sol européen en l’espace de cinq ans. Le chiffre avait été revu à la baisse. Il s’agit en effet de 9 millions au lieu de 18 millions.