Inceste et Pédophilie : Olivier Duhamel, poids lourd idéologique de la Macronie, est radié du barreau de Paris

Olivier Duhamel, ex fer de lance de la Macronie, est désormais radié du barreau de Paris

La descente aux enfers d’un homme jadis intouchable. Cet homme n’est autre qu’Olivier Duhamel, ex président national des sciences politiques (FSNP), dont le nom avait défrayé la chronique en janvier dernier lorsque ses relations incestes avaient été dévoilées au grand jour.

Depuis, l’intellectuel de gauche qui avait rejoint Macron lors du second tour de la présidentielle de 2017 avant de devenir la pierre angulaire idéologique de la Macronie est tombé de son piédestal. Poussé à la sortie à Sciences-Po Paris, il s’était mis totalement en retrait du monde médiatique.

Mais, une telle stratégie risque de ne pas le sauver. Car, depuis, il a été complètement désavoué. Et pire, les institutions le fuient comme la peste. C’est d’ailleurs dans ce contexte que Lecourrier-du-soir.com a appris ce 15 octobre qu’Olivier Duhamel a été radié du barreau de Paris.

C’est du moins l’information relayée ce vendredi par plusieurs sources dont Le Monde. En effet, d’après le média français, le barreau de Paris a pris cette décision mardi par un arrêté. “Selon les informations du Monde, le conseil de l’ordre des avocats de la capitale a décidé, mardi 12 octobre, par un arrêté, de radier M. Duhamel, 71 ans, accusé d’avoir violé son beau-fils dans les années 1980. Cette sanction fait suite à la procédure disciplinaire engagée depuis février par l’instance ordinale contre l’ex-député européen (Parti socialiste)”, renseigne la source.

Le média ajoute : “en dépit de la démission de M. Duhamel du barreau de Paris, en juillet, la procédure disciplinaire a suivi son cours. D’autant qu’elle n’est pas soumise aux règles de prescription des faits s’appliquant aux dossiers judiciaires. (…) De facto, la radiation de M. Duhamel signifie qu’il ne pourra plus se réinscrire au barreau de Paris”.

Cette nouvelle est un coup dur pour Emmanuel Macron qui entretenait des liens (politiques) très étroits avec Duhamel. En effet, d’après une révélation faite par Le Monde en janvier dernier, Duhamel a été consulté par l’Elysée sur la première mouture d’un plan de lutte en faveur de la laïcité. Et ce n’est pas tout. En 2018, il a été l’un des précieux conseillers de Macron en pleine affaire Benalla. Duhamel est aussi très proche de Nicole Belloubet, ancienne ministre de la Justice, avec qui il déjeunait régulièrement d’ailleurs.