« Ingérence russe » dans l’élection américaine de 2020 : l’Etat profond américain est devenu fou

0
488

L’Etat profond américain est devenu fou et son représentant dans l’arène politique (le parti Démocrate) nous le prouve tout le temps. En effet, au bout d’une investigation qui duré deux ans et qui a coûté quelque 25 millions de dollars aux contribuables américains concernant une probable ingérence russe dans la présidentielle américaine qui aurait bénéficié à Trump, l’histoire se répète.

Et le mensonge, malheureusement, reste toujours le même. En effet, à neuf mois d’une présidentielle américaine déjà remportée par Trump, les Démocrates, conscients qu’une défaite cuisante les attend, veulent trouver le parfait bouc émissaire pour atténuer la débâcle.

L’ingérence russe est ainsi de retour. Et, comme ce fut le cas en novembre 2016, les services de renseignement, les mêmes qui avaient espionné Trump en violation de toutes les règles de confidentialité, font état d’une ingérence russe dans la prochaine présidentielle américaine. Et le modus operandi ne change pas.

Pour empêcher Trump de remporter une élection, les services de renseignement veulent déclencher une nouvelle guerre médiatique contre le président américain en transmettant leurs conclusions au New York Times et au Washington Post, deux médias connus pour leur haine viscérale envers l’actuel locataire de la Maison Blanche.

L’opération que je dénomme « la supercherie du siècle » est déjà en cours et le tout-puissant média chargé de donner à cette guerre médiatique une tournure internationale est la CNN, roi des Fake News. Avec 8 millions d’abonnés sur sa chaîne YouTube, le plus grand ennemi du président américain va en effet consacrer des heures à ternir l’image de Trump qui n’a plus de rival face à lui.

Nul besoin d’entrer dans les détails. Nous en saurons un peu plus dans les  jours qui suivent. Mais, les leçons que nous pouvons tirer de cette soi-disant « ingérence russe dans la présidentielle américaine de 2020 » est que le parti Démocrate, l’incarnation de l’Etat profond dans la vie politique américaine, a complètement perdu le peu de crédibilité qui lui restait. Je tiens à rappeler que les ténors du parti, à court d’arguments, n’ont cessé depuis l’élection de Trump de manœuvrer pour le destituer sans succès. Et en dépit du récent acquittement du président américain par la justice, ils s’obstinent à vouloir le faire tomber par tous les moyens.

Tout le monde, y compris les Démocrates, sait que la Russie de Poutine n’a aucun intérêt à s’immiscer dans la présidentielle américaine. Toutefois, l’Etat profond américain, ne pouvant pas contrôler Trump, a voulu trouver un stratagème qui lui permettrait de pouvoir mener sa guerre contre l’actuel président américain.

La réalité est que tout ce cirque devient fatigant et ridiculise la démocratie américaine. Ce que les Démocrates doivent comprendre est qu’ils n’ont rien foutu ces dernières années à part mentir, manipuler et tenter, par tous les moyens, de défaire un président démocratiquement élu.

Poutine n’a rien à foutre de la présidentielle américaine et il est temps que les Démocrates apprennent à respecter la Démocratie.