Invasion militaire au Venezuela : « l’objectif central était de me tuer », révèle Nicolas Maduro

0
285

Nicolas Maduro s’est adressé au peuple du Venezuela juste après l’invasion militaire du 3 mai révélant qu’il a été la principale cible des terroristes

Quelques heures après l’invasion militaire ratée, Nicolas Maduro, président du Venezuela, s’est prononcé sur une opération militaire qui, selon lui, aurait pu lui coûter la vie. En effet, quelques heures après l’invasion, le président s’est adressé au peuple vénézuélien leur expliquant la situation.

« L’objectif central était de tuer le président du Venezuela », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « le Venezuela a fait face à une tentative d’invasion maritime organisée par un groupe de mercenaires et de terroristes entrainés en territoire colombien et financés et soutenus par le gouvernement des Etats-Unis et le gouvernement actuel de la Colombie ».

Le président vénézuélien dit détenir des preuves. « Nous avons les preuves, les témoignages et les vidéos qui prouvent que ce groupe s’est entraîné en territoire colombien », martèle-t-il. Dans son allocution, Nicolas Maduro a évoqué le nom de Jordan Gaudrau, ex militaire américain impliqué dans l’invasion du 3 mai.

« Une attaque terroriste en pleine pandémie »

Dans son discours, le président vénézuélien semble confirmer l’analyse du média Lecourrier-du-soir.com qui, ce 4 mai, faisait savoir que les Etats-Unis profitaient du Covid-19 pour éliminer Maduro. « Une attaque terroriste en pleine pandémie pendant que notre peuple se reposait, pendant qu’il était en quarantaine, pendant que notre peuple luttait pour sa santé, sa vie, pendant que notre peuple était en paix, certains préparent une attaque terroriste contre la tranquillité et la paix du Venezuela », a ainsi lancé Maduro dans son discours.

Rappelons que l’invasion militaire, baptisée « Opération Gedeon », a eu lieu ce dimanche 3 mai. Après son échec, les Etats-Unis ont formellement démenti tout lien avec les groupes terroristes, tandis que le militaire américain, Jordan Goudrau, réitère sa volonté de faire tomber le régime.

« La mission principale était de libérer le Venezuela et de capturer Maduro, mais la mission de Caracas a été un échec », a déploré Goudrau, ajoutant que dans le prolongement de cette mission, il sera question d’installer des campements d’incursion dans le pays contre le régime de Maduro. Parlant des insurgés, il dira : « ils sont déjà dans des campements, ils sont en train de recruter et nous allons attaquer les objectifs tactiques ».