Israël et les Emirats négocient en secret pour faire disparaître l’Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens

Les Emirats Arabes Unis et l’Etat d’Israël mijotent en coulisse pour faire sauter l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, communément appelé UNRWA en anglais

La cause palestinienne est-elle en train d’être sacrifiée sur l’autel de la normalisation entre Israël et le Monde Arabe? Si pour le moment, c’est trop tôt de le dire, on peut tout de même reconnaître que les Palestiniens sont les plus grands perdants de ces nouvelles alliances entre le Golfe et l’Etat Hébreux.

Le coup est d’autant plus dur pour la Palestine que ce dimanche plusieurs sources arabes et israéliennes ont relayé une information du journal Le Monde qui révèle que l’Etat d’Israël et les Emirats Arabes Unis mijotent secrètement pour faire disparaître le fameux Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient.

“Israël gêné par l’existence de cette agence”

Dans l’article en question lu par Lecourrier-du-soir.com, on pouvait y lire : “selon les informations du Monde, les responsables émiratis réfléchissent à un plan d’action destiné à faire disparaître progressivement l’UNRWA, sans conditionner cette évolution à une résolution du problème des réfugiés”.

Le Monde ajoute : “ce faisant, Abou Dhabi se rallierait à une revendication de longue date d’Israël, qui martèle que l’agence fait obstacle à la paix en entretenant les réfugiés dans le rêve d’un retour sur les terres d’où leurs parents ont été chassés en 1948. Le ministre d’Etat aux affaires étrangères émirati, Anwar Gargash, n’a pas donné suite à la demande de précision du Monde sur ce point. Une chose est sûre : il n’y aura pas de marche arrière. Un nouvel axe stratégique est en cours d’émergence, avec lequel les pays du Proche-Orient devront apprendre à compter”.

“Une mort annoncée”

Il convient de souligner que la mise à mort de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient était annoncée de longue date. En effet, en 2018, l’ONU avait suspendu son programme d’aide alimentaire pour la Palestine faute de moyens. Et tout récemment, l’ancien ambassadeur d’Israël aux Nations-Unies, Ron Prosor, avait demandé à Joe Biden de ne pas renouveler le financement de l’UNRWA.

Avec le refus des Américains de financer l’Office, il a fallu par la suite que les richissimes pays du golfe prennent le relai. Cependant, face à la crise sanitaire qui a durement frappé le monde, le Qatar et les Emirats Arabes Unis ne veulent plus se sacrifier pour sauver des Palestiniens.