Israël : la résidence de l’ambassadeur des Etats-Unis à Tel Aviv est en vente pour 87 millions de dollars

0
360

La résidence de David Friedman, ambassadeur des Etats-Unis en Israël, va être mise en vente pour un montant de 87 millions de dollars. La somptueuse villa se trouve à Herzliya, à Tel Aviv

La résidence de l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël est en vente et il faut être extrêmement riche pour se l’arracher. L’information a été confirmée par plusieurs médias israéliens, dont Times Of Israel qui fixe le prix de la somptueuse résidence basée à Herzliya, dans le nord de Tel Aviv, à 87 millions de dollars.

Toujours selon la même source, la résidence du diplomate américain donne sur la Mer Méditerranée. Il s’agit d’une villa de 11 000 mètres carrés qui compte une piscine et un jacuzzi. La villa devrait être démolie pour permettre l’érection d’une nouvelle villa sur le même lieu. Times of Israel ajoute que l’appartement avait été offert à Israël en 1962. La résidence se trouve dans la rue Galei Tchelet, la rue la plus chère d’Israël.

Répondant au média Globes qui a été le premier à révéler l’information, l’ambassade des Etats-Unis en Israël dira : “suite aux discussions concernant le transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, il a été décidé de vendre la résidence située à Herzliya. Beaucoup d’activités de l’ambassade ont été transférées à Jérusalem et l’ambassadeur lui-même réside dans cette ville. Nous espérons vendre la résidence dans les mois à venir”.

“Un record historique en Israël”

Une chose est sûre : le montant de vente de la résidence (87 millions de dollars) ne laisse personne indifférent. D’ailleurs, d’après le New York Times, si la villa de l’ambassadeur est vendue à ce prix, ce serait un record historique en Israël, dépassant de loin l’appartement qu’avait acheté Roman Abrahimovic (milliardaire russe et propriétaire du club de football Chelsea) à 65 millions de dollars dans ce même lieu.

Rappelons que la décision de transférer l’ambassade des Etats-Unis de Tel Aviv à Jérusalem avait été annoncée en 2017 par Donald Trump. Depuis, Israël n’a cessé d’encourager les ambassades étrangères présentes en Israël à suivre les pas des Etats-Unis. D’ailleurs, pour accélérer le processus, 14 milliards de dollars avaient été débloqués par le gouvernement de Netanyahou en 2019.