Moyen-Orient : Israël aura un droit de véto pour bloquer toute vente d’armes américaines qui ne lui plaît pas

0
153

Un projet de loi a été introduit à la Chambre des Représentants américaine afin d’autoriser l’Etat d’Israël à mettre son véto sur tout contrat d’armement entre les Etats-Unis et les pays du Moyen-Orient quand il ne lui convient pas 

La signature d’un contrat d’armement entre les Emirats Arabes Unis et les Etats-Unis inquiète profondément l’Etat d’Israël malgré la récente normalisation de ses relations diplomatiques avec les Emirats. En effet, l’information selon laquelle les Etats-Unis sont prêts à vendre des armes aux Emirats avait été annoncée il y a vingt jours par le New York Times.

Une information qui n’est pas du goût de l’Etat hébreux qui veut rester la seule et unique puissance militaire dans la région. Ainsi, pour éviter à tout prix que les armes vendues par les Etats-Unis aux nations arabes du Moyen-Orient ne se retournent contre Israël, la Chambre des représentants veut doter ce pays d’un véto pour bloquer toute contrat d’armement.

“Le président américain doit désormais consulter Israël”

C’est la révélation faite ce samedi 3 octobre par le média israélien Times of Israel. En effet, d’après la source, un projet de loi bipartisan passé à la Chambre des Représentants “exigerait désormais du président des Etats-Unis qu’il consulte le gouvernement israélien” afin de s’assurer (dans un contrat d’armement avec un pays du Moyen-Orient) que l’Etat d’Israël est bien protégé. La même source nous apprend que le projet de loi émane de Brad Schneider, un député démocrate de l’Illinois.

D’après Times of Israel, ce même projet de loi existe déjà aux Etats-Unis sauf que c’était au Congrès (et non au gouvernement israélien) qu’il revenait de décider si des armes américaines devaient être vendues à des pays du Moyen-Orient ou pas. Apparemment, le lobby juif AIPAC soutient l’initiative.