Jacline Mouraud lâche les Gilets Jaunes et envisage de créer son parti politique

0
1178

Jacline Mouraud, figure de proue du mouvement gilets jaunes, envisage de créer son parti politique

Jacline Mouraud est prête à se lancer en politique. L’une des plus importantes figures du mouvement des gilets jaunes a accordé une interview exclusive au JDD publiée ce dimanche 23 décembre. Dans l’interview, celle qui a défrayé la chronique ces dernières semaines après sa vidéo virale contre le gouvernement envisage de créer son parti politique.

Ce lundi, sur RMC, Jacline Mouraud a confirmé sa volonté de créer ce parti. « (…) J’envisageais la création d’un parti politique au regard de toutes les demandes que j’ai reçues personnellement. Et ce parti politique n’est pas du tout, je dirais, au nom des gilets jaunes. Ce sera un parti politique au nom du peuple français. Ce qui se prépare au nom des gilets jaunes, c’est autre chose et je ne suis pas au courant », a-t-elle déclaré.

« Il y a une scission au sein du mouvement »

Sur RMC, Jacline Mouraud révèle qu’il y a une scission au sein du mouvement des gilets jaunes. « De toute façon, il y a une scission au sein du mouvement. Ça, c’est très, très clair. Il y a les personnes qui ont pour objectif de renverser les institutions et il y a d’autres personnes qui ont pour objectif de tirer quelque chose de constructif par rapport à ça. On n’est pas sur la même ligne », explique-t-elle.

Sur RMC, Jacline Mouraud s’est durement attaquée aux gilets jaunes. « La démonstration de force, elle a été faite les 17 et 18 novembre. Le problème, c’est qu’à toujours vouloir obtenir plus, on finit par retourner le mouvement contre soi-même. Et en arriver, un mois et demi plus tard aux dégâts qu’on voit encore tous les samedis sur les Champs-Elysées, à Paris et même un peu partout en France, c’est de toute façon contre-productif puisque ça nuit à l’image du mouvement », a-t-elle dénoncé.

Il est important de souligner que Jacline Mouraud appelle, depuis un bon moment, à la fin du mouvement. C’est en tout cas ce qu’elle avait fait savoir lors d’une interview accordée à RTL ce jeudi 13 décembre. « Moi, je pense qu’il est grand temps de transformer le mouvement et agir maintenant avec intelligence. (…) Je pense qu’aujourd’hui il est temps d’arrêter de rester sur les ronds points. On peut encore agir autrement », disait-elle.