La Chine et la Russie s’allient pour construire une station spatiale sur la lune et l’Occident tremble

0
282

La Chine et la Russie ont annoncé il y a six jours un projet commun destiné à construire une station spatiale sur la lune. Le projet fait peur à l’Occident qui voit l’alliance sino-russe comme une menace pour sa survie

En pleine crise sanitaire, au moment où l’Europe et les Etats-Unis sont particulièrement affaiblis sur le plan sanitaire et économique, la Chine et la Russie semblent avoir le vent en poupe. Ces deux pays qui brillent par une spectaculaire diplomatie du vaccin veulent désormais s’allier sur le plan militaire et l’Occident est en danger.

En effet, ces derniers jours, plusieurs médias dont The Hill ont fait savoir que Pékin et Moscou ont conjointement signé un accord pour la construction d’une station spatiale internationale sur la lune. D’après la même source, un mémorandum d’entente sur ce projet a été signé par Dmitry Rogozin, directeur général de Roscosmos et Zhang Kejian, directeur de la station spatiale chinoise.

Dans un communiqué de presse publié par la station spatiale chinoise, le projet est expliqué en ces termes : “la station lunaire internationale est une expérience scientifique qui peut mener à des activités multidisciplinaires telles que l’exploration de la lune et son utilisation, son observation…”.

L’information n’est pas passée inaperçue dans la presse américaine où beaucoup s’inquiètent de cette nouvelle alliance stratégique entre les deux pays. Ainsi, dans un édito publié sur le site du média américain CNBC, l’analyste politique Frederick Kempe a fait part de sa grosse crainte de voir Moscou se rapprocher de plus en plus de la Chine et appelle l’administration Biden à changer de politique par rapport à la Russie. Pour le journaliste, il n’y a aucun doute que le fait de sous-estimer la Russie est un danger pour les Etats-Unis.